03/03/2017

La démocratie est morte? Vive la démocratie!

 

Pour qui n’aurait pas le temps, l’envie ou le courage de lire cet article dans sa totalité, en voici quelques extraits.

Vu les tripatouillages non divulgués et les crimes de sang non résolus commis par ceux qui contrôlent l’état français au fil des années, surtout durant ses guerres à l’étranger, enrichir sa famille peut sembler relativement mineur. Mais ce n’est pas ainsi que le public le voit.

Ce n’est pas ainsi que le public le voit, car ce n’est pas ainsi qu’on lui présente les faits. 

La manière dont on informe est aussi sinon bien plus importante que l’information elle-même. Et le quidam qui la reçoit n’en a pas forcément conscience.

Autre extrait pas inintéressant au sujet du Front National dont il est écrit que Dans le passé, les deux principaux partis ont été en connivence sournoise pour renforcer le Front national afin de prendre des voix à leurs adversaires.

Quant à Emmanuel Macron, il est envisagé comme le sous-produit indépendant de l’administration Hollande.

Pour le reste, on apprend aussi comment la Russie se mêle de tout ce qui ne la regarde pas et comment d’autres, qui ne semblent à l’évidence pas être perçus comme intrus, s’occupent de régler les affaires étrangères à leur pays.

 

08/02/2017

#Fillongate, la Pénélope des sources

 

Capture d’écran 2017-02-08 à 16.31.18.png

                                                          capture d’écran: Les Echos

 

Comment tisser mieux qu'une Pénélope?

Non, pas celle d’Ulysse!

Pas davantage celle de Fillon!

Non, celle qui a le métier en main.

Qui est la Pénélope la plus habile à occuper le temps?

Celle qui en sait les enjeux.

Celle qui en connaît la valeur en retour.

Morale de l’histoire?

La Pénélope des sources d’autant de canards est en train de tisser l’avenir de la France.

 

07/02/2017

#Fillon, entre Cour et chasse à courre

Capture d’écran 2017-02-07 à 15.16.23.png

                                                                                 capture d’écran: L'OBS

Il semble bien que nombre de journalistes aient fait leur mue. Les voici, soudain, envahis du souci de vérité.

Ce n’est pas une conférence de presse qui s’est tenue, hier 6 février, au QG de campagne de François Fillon. C’est une Cour à nulle autre pareille pour avoir été convoquée par celui qu’elle n’a cessé de mettre en accusation.

Au nom d’une morale qu’elle continue de brandir contre son prévenu, la voici qui persiste et signe tandis qu’il a osé remettre en cause une émission de télévision qui a cité des propos tenus par son épouse dans le cadre d’une interview.

Aïe! Ladite Cour n’a donc d’autre choix que de maintenir sinon de renforcer sa charge.

Mais dans quel pays vivent ses épris de vérité qui ont porté à la tête de l’Etat un homme qui l’a tant bafouée? N’auraient-ils réalisé l’ampleur des mensonges proférés par le candidat qu’ils ont élu, qu’une fois son mandat entamé et bientôt achevé?

Celui qui a construit l’essentiel de sa campagne sur la guerre qu’il mènerait à son adversaire* leur a-t-il donc paru si fiable qu’ils lui ont, pour la plupart, apporté leur suffrage et seraient désormais prêts à soutenir son ancien protégé devenu Ministre? Parce que l’Elysée vaudrait ses prêches, cette France éprise de vérité devrait battre la campagne pour lui?

Qu’on change le sens des mots sinon celui des maux!

Alors on saura au nom de quelles valeurs cette Cour médiatique juge, accuse et se dresse contre un seul homme.

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/07/15/l-adversaire-d...

06/02/2017

#fillongate, Kremlin, le retour!

 

Capture d’écran 2017-02-06 à 21.13.10.png

                                                           capture d’écran RTS

Même la Russie le voit désormais comme un perdant, dit la journaliste qui commente la campagne présidentielle française et la situation dans laquelle se trouve François Fillon dont elle annonce la conférence de presse qui s’est tenue cet après-midi du 6 février.

Et la correspondante à Moscou de la même radio -suisse RTS 1-  de conclure son intervention ainsi:

Il semble bien que les médias russes ont bien l’intention de prendre parti dans cette campagne comme il l’ont fait dans la campagne présidentielle américaine.*

Nous voici rassurés, le Kremlin est toujours bien là qui veille et surveille! 

Mais comme les attaques qui ont visé François Fillon n’ont pas pu lui être imputées, on a eu un bref temps de répit. 

Omniprésente sur nos ondes de radio, sur nos plateaux de télévision et dans nos colonnes de journaux ou de magazines, comment la Russie de Poutine se détournerait-elle de cet Occident qu’elle rêve d’envahir? 

N’a-t-elle pas déjà commencé par l’Ukraine?

Ne lui a-t-elle pas pris la Crimée?

Quant à la Syrie, n’en parlons pas, sans elle, son sort aurait déjà été réglé de longue date.

http://www.rts.ch/play/radio/le-12h30/audio/les-medias-ru...

 

Fillon, la conférence de presse

 

Capture d’écran 2017-02-06 à 19.13.12.png

                                                                                   capture d’écran: Youtube

Voici l’intégrale de la conférence de presse de François Fillon:

https://www.youtube.com/watch?v=XOt7Snghuo4

Que chacune et chacun se fasse sa propre idée alors que tant d’experts et d’analystes s’y sont déjà mis...

Si leurs regards doivent prévaloir sur ce qui est énoncé par François Fillon, soit!

Si la bataille doit continuer, qu’elle se poursuive!

Cela n’ôte rien au fait qu’il s’est exprimé.

Et qu’il ne va pas s’en laisser ainsi conter.

A bon entendeur!

 

#fillongate, avant la conférence de presse annoncée

Capture d’écran 2017-02-06 à 13.21.09.png

                                                                                        capture d’écran: l'express

A défaut de savoir avant 16 heures, ce lundi 6 février, ce que dira François Fillon aux près de deux cent cinquante journalistes qui seront présents à son QG, force est de constater que la leçon de morale qui nous a été donnée depuis des jours et des jours qu’est ressassée l’affaire qui le concerne restera peut-être dans les annales.

Rien n’est moins sûr tant d’autres, avant celle-ci, ont été dispensées au bon peuple.

La manière dont les révélations ou autres déclarations concernant le candidat du parti Les Républicains sont distillées, sélectionnées et diffusées n’illustre que l’habileté sinon le talent de marionnettistes à l’oeuvre.

Le pilonnage auquel est soumis François Fillon en rappelle de nombreux autres. Si la morale doit s’exercer ainsi, autant pour elle et ses suppôts.

Mais on le sait, la fin justifie souvent les  moyens. Rien de nouveau donc dans cette mise à mort d’un programme sinon de celui qui le porte.