25/10/2013

Hécatombe au sein du PS français?

 

Après Philippe Esnol -qui a succédé à Michel Rocard et à Jean-Paul Huchon à la tête de Conflans-Sainte-Honorine dans les Yvelines- au tour de David Derrouet de démissionner du Parti Socialiste Français.

Le Maire de Fleury-Mérogis, cette ville connue entre autre pour la discutable célébrité de sa prison, a annoncé ce jeudi 24 octobre, les raisons de sa démission.

Les décisions quasi définitives actées par l'Assemblée Nationale lors du vote sur la loi de finances 2014 ont eu raison de son engagement au sein du PS sinon de sa foi. C'est sur sa page Facebook que le Maire de Fleury-Mérogis fait part de sa décision: 

https://www.facebook.com/david.derrouet?directed_target_i...

S'agissant du sénateur-maire Philippe Esnol, c'est le 22 octobre dernier qu'il a annoncé son départ du groupe PS du Sénat.

http://www.leparisien.fr/actualite/conflans-le-senateur-m...

Si pour David Derrouet, c'est la loi de finance 2014 qui l'a incité à quitter le PS, Philippe Esnol, pour sa part, déclare irresponsables les propos tenus par Harlem Désir dans l'affaire de la famille kosovare qui a alimenté le feuilleton médiatique et plus encore.

Offrir à ces deux Maires un retour ne sera sans doute pas agendé par le Président de tous les Français dont les prises de parole publiques sont, on le sait, réservées...

 

 

14:40 Publié dans Politique, Politique française, Pouvoirs, Pratiques | Tags : derrouet, esnol, fleury-mérogis, ps, france | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

10/08/2013

Case prison


Que sera-t-il retenu de l'interview accordée par Nicolas Bernard-Buss, ce jeune opposant à la loi qui a ouvert le mariage pour tous en France?

Au regard de la loi, le jeune homme a été condamné pour rébellion.

Au regard des opposants au mariage pour tous, Nicolas Bernard-Buss a été victime d'une peine arbitraire et politique.

Au regard d'autres, sinon de Ségolène Royal, ça lui aura fait une expérience.

D'où que se situe le point de vue émis sur ce qu'a vécu Nicolas Bernard-Buss en prison, force est de constater que l'hygiène qu'il décrit de sa cellule n'a pas mobilisé les crédits de l'Etat français.

Détenir des êtres humains dans du vomi séché, des excréments, sur une paillasse imbibée d'urine et le priver de douche des jours durant est une honte pour quiconque.

Mais avant tout pour le gouvernement d'un pays qui n'a de cesse de rappeler son attachement à la défense des droits de l'homme.

La vie d'un prisonnier de Fleury-Mérogis devrait-elle y faire exception?

http://www.valeursactuelles.com/nicolas-raconte-fleury-mé...