29/11/2016

Fourest-Shevchenko, même inculture assassine de mémoires.

Capture d’écran 2016-11-29 à 13.47.27.png

 

Quand Caroline Fourest s’exprime, c’est tout en finesse et en doigté.

La voici qui monte au créneau de la laïcité pour tacler la porte-parole de François Fillon.

Il est vrai qu’en tant qu’ancienne compagne de la scieuse de croix, devenue Marianne du Président encore en place en 2013, Caroline Fourest supporte mal ce signe:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/07/14/temp-e02b65eb6...

Or si elle avait, au préalable, pris la peine de s’entretenir avec Valérie Boyer, celle-ci aurait sans doute pu lui expliquer le sens de cette croix qui renvoie à un pan d’Histoire.

Cette croix, Valérie Boyer la porte en mémoire du génocide des Arméniens que la Turquie s’obstine à ne pas reconnaître.

Alors Madame Fourest, grande défenderesse de droits d’humaines personnes, devrait se réjouir de trouver en Valérie Boyer une femme du même bord.

Au lieu de quoi, comme son ancienne compagne qui avait scié la croix érigée en mémoire des victimes torturées et assassinées par la TCHEKA-NKVD entre 1920 et 1930,  Caroline Fourest vilipende celle qui tient à la mémoire du peuple arménien.

Triste inculture ou triste femme ou les deux ensemble.

 

01/07/2016

La Turquie, le monde et tant de questions...

10-sites-turquie.jpg

L’article ci-après vaut ce qu’elle vaut mais ne manque pas d’intérêt:

http://www.20minutes.fr/monde/1877591-20160630-attentat-i...

De même, les commentaires qui le suivent, illustrent-ils non seulement la normale et logique diversité des perceptions mais surtout, l’extrême complexité de la situation.

Car au-delà de Daesh et de ses liens qui ont pu être et sont peut-être encore d’actualité avec la Turquie, il y a l’Arménie et le refus du Président Erdogan de reconnaître le génocide de 1915.

Lors de sa récente visite à Erevan, le Pape François a créé la surprise et l’incident diplomatique.

En effet, alors que dans le discours prévu et écrit qu’il devait tenir, le terme de génocide était absent, voici que le Saint-Père n’a pas hésité à le prononcer:

http://www.slate.fr/story/120163/pape-francois-et-genocid...

Comment ne pas souhaiter voir le monde s’apaiser et la terreur s’estomper?

Voeu pieux ou non, il n’en demeure pas moins le seul à formuler.

 

27/02/2016

John Kerry "a demandé un temps de réflexion"

8-chretiens-crucifies-syrie-juillet-2014-un.png

Donc si on comprend bien, émettre des réserves sinon des critiques vis-à-vis de l'islam revient à être raciste:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/03/18/l-islam-n-est-...

Tuer des millions de chrétiens, par contre, oblige le secrétaire d'Etat des Etats-Unis à demander un temps de réflexion avant de pouvoir se prononcer sur ce que cela implique sur le plan linguistique.

En effet, Monsieur John Kerry n'est pas certain qu'assassiner des Chrétiens en masse soit un "génocide", nous apprend cet article:

http://coolamnews.com/j-kerry-nest-pas-certain-quassassin...

La quantité n'a jamais fait la qualité, nul ne le niera.

Plusieurs millions de Chrétiens torturés, violés et assassinés ne font pas de leurs bourreaux pis que toute personne critique de l'islam.

Donc John Kerry va réfléchir...

Pendant ce temps-là, les décrétés racistes islamophobes continueront d'être jugés et condamnés. 

Ouf, c'est déjà ça!