29/01/2017

La France de gauche, la France en marche...

Capture d’écran 2017-01-29 à 21.17.48.png

                                                         capture d’écran Facebook

Candidat clandestin et de contrebande, Emmanuel Macron vu par François Baroin, c’était ce 29 janvier au soir sur le plateau de Laurent Delahousse.

Candidat masqué, une imposture, a--il même encore ajouté. 

Après le Mutant* de Michel Houellebecq, voici un autre regard porté sur celui qui semble enthousiasmer tant de monde.

Or que se dessine-t-il désormais que Manuel Valls vient d’être battu par Benoît Hamon au second tour de la primaire de la gauche? Certains prédisent déjà que l’électorat du premier ne rallie pas celui du second mais rejoigne celui qui est en marche avec Emmanuel Macron.

Cet homme plaît, cet homme prêche la bonne parole égalitaire*, cet homme s’égosille au nom de la République et de la France* mais cet homme ne souhaite pas être le refuge de socialistes en déshérence.

Plus unie que jamais, ce soir, la gauche s’éclate!

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2017/01/17/quelle-france-...

   https://www.facebook.com/EmmanuelMacron/

 

14/04/2016

Hollande, Ruffin, la gauche et eux

635959294853257730w.jpg

Ils vivent dans un autre monde, ils sont hors-sol décrète Frédéric Lordon qui se risque à la psychologie des puissants dans le cadre de l'émission Arrêts sur images du 19 février 2016:

https://www.youtube.com/watch?v=RhVNDk0pe3E 

Pour sa part, François Ruffin, réalisateur de Merci Patron, déclare dans une interview accordée à Telerama, que L'avantage, quand on est de gauche, c'est qu'on a l'habitude des défaites.

http://www.telerama.fr/monde/francois-ruffin-nuit-debout-...

Jusqu'à nouvel avis, en mai 2012, la gauche a porté son candidat à l'Elysée. Comme défaite qui lui aurait été infligée, difficile, en effet, de trouver mieux!

A moins que les grands groupes tels LVMH dont  Bernard Arnault est l'une des figures cible de François Ruffin, n'aient eux-mêmes contribué à ladite défaite.

Pour autant, auraient-ils dû voter Hollande.

Se faire élire sur la haine vouée à un autre n'offre que bien peu de garantie. La gauche et sa défaite est celle d'une France prise à ses rêves devenus cauchemars ou nuits à passer debout.