03/02/2013

Najat Vallaud Belkacem, la danse du ventre

 

Madame Najat Vallaud Belkacem, on s'en souvient, souhaitait abolir la prostitution. Cependant,travailleuses et travailleurs du genre -on ne parle plus de sexe maintenant- s'étaient opposés à la répression de la prostitution. Leur syndicat, le Strass avait appelé à manifester.

Madame Najat Vallaud Belkacem s'était toutefois déclarée soucieuse de l'intégrité physique de la femme et estimait nécessaire de la protéger de violences.

La ministre des droits des femmes, toutefois, s'est montrée favorable à la GPA. Elle s'est exprimée à ce propos dans une tribune parue dans "Le Monde" du 13 décembre 2010:

Au XXIe siècle, la fondation d'une famille est l'expression d'une volonté, c'est-à-dire de la conjonction d'une liberté individuelle et d'un projet partagé. La venue au monde d'un enfant résulte de cette liberté et de ce projet. Encadrer la gestation pour autrui, c'est reconnaître que cette liberté et ce projet ne s'arrêtent pas aux frontières biologiques, 

En d'autres termes, dépasser les frontières de la biologie et acheter un ventre, c'est reconnaître une liberté.

La vie à tout prix, c'est maintenant.

Travailleuses du genre, s'abstenir.


http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/06/24/01016-...

http://www.lyoncapitale.fr/Journal/univers/Actualite/Edit...