07/05/2016

«  Guerre civile »

2596684lpw-2596729-article-generique-jpg_3199784_660x281.jpg

 

Le terme est fort. En France, il circule ici et là, énoncé tel un constat. Dressé et conçu comme imparable, il est diversement perçu comme en témoignent les commentaires déposés sous cet article: 

http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2016/05/03... 

Le fait est qu’il indique un malaise et plus encore. Or l’évidence à elle seule, si elle suscite force analyses, ne semble trouver aucune solution susceptible de s’imposer.

Les puissances à l’oeuvre des changements déplorés par tant d’indignés ne s’en laissent pas ainsi conter.

Avoir mené le monde là où il est, a nécessité qu’on s’y applique! Et ce ne sont pas quelques lanceurs d'alerte qui effraieraient autant de cyniques.

La guerre, si de guerre il fallait parler, n’est pas à venir ni ne menace.

Elle sourd en nombre d'humains, tous aussi démunis les uns que les autres.

Et de leurs aspirations, la caste qui les tient et les oppose au besoin, n’a cure.