04/08/2015

L'Arabie saoudite, en 7e position des plus mauvais payeurs...

Capture d’écran 2015-08-04 à 15.35.57.png

La nouvelle polémique qui vise le roi d'Arabie saoudite -après les deux autres relatives à son séjour à Vallauris- concerne des frais médicaux impayés dont le montant s'élève à 3,7 millions d'euros.

Selon le site du Parisien et la capture d'écran qui figure ci-dessus, il ne s'agirait pas là d'une première.

La note en suspens des pays étrangers auprès des hôpitaux français s'élèverait à près de 120 millions d'euros fin 2014.

http://www.leparisien.fr/politique/video-l-arabie-saoudite-doit-3-7-meur-aux-hopitaux-de-paris-04-08-2015-4989303.php

Il est aussi précisé, qu'en France, on n'aurait pas l'habitude de réclamer et encore moins auprès d'Etats étrangers car on serait alors obligé de passer par le Quai d'Orsay.

Certes et comme cela a été évoqué ici ou là, on peut se rappeler tel ou tel contrat signé avec tel ou tel pays et les bénéfices qui en découlent. Mais dans ce cas, on tombe sous le régime du troc sinon d'échange de bons -ou de mauvais- procédés. 

Quitter un hôpital sans payer au prétexte de contrats avantageux signés avec son pays, figurerait-il soudain au registre des principes démocratiques?

Que n'a-t-on entendu de la Grèce dont on a tout dénoncé et son contraire pour expliquer la situation dans laquelle elle se trouvait! 

En attendant, en Grèce, les nouveaux misérables meurent, faute de médicaments sinon de soins.