19/11/2011

"Intouchables", "Indignés", un signe?

 

Un signe, c'est certain, l'emploi de ces adjectifs pour exprimer une réalité humaine et sociale.

Divergentes quant aux raisons qui les motivent, ces manières de dire la condition existentielle ne sont-elles pas préférables au silence et à la passivité?

Certes, il s'agit là d'un mouvement discutable et d'une fiction qui l'est peut-être aussi, même inspirée par un fait réel.

Il n'en demeure pas moins que le film Les Intouchables, d'Olivier Nakache et Éric Toledano et le mouvement inspiré par l'ouvrage de Stéphane Hessel Indignez-vous, témoignent de prises de conscience.

Elles ne sont pas de même nature. On le sait. Et il est bon de le rappeler.

Dans ce sens, l'article paru dans le JDD rend bien compte de ces deux problématiques.

http://www.lejdd.fr/Societe/Actualite/Portrait-de-Philippe-Pozzo-di-Borgo-qui-a-inspire-le-film-Intouchables-422203

Sinon, pour celles et ceux qui seraient intéressés, Stéphane Hessel sera demain sur le plateau de la rtbf:

00:19 | Tags : intouchables, indignés, hessel | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg