17/06/2016

Laïcité

cambadelis.jpg

La polémique avait agité la tweetospère en février 2015:

http://www.europe-israel.org/2015/02/scandaleux-derapage-...

Quelques jours plus tard, le même Jean-Christophe Cambadélis en rajoutait, cette fois, sur les Chrétiens:

http://www.christianophobie.fr/breves/pour-cambadelis-les...

Sur le modèle de l'identité heureuse d’Alain Juppé, la laïcité heureuse serait-elle concevable?

 

A suivre...

 

10/07/2015

1905-2015

image_preview

 

Il suffit d'écrire quelques lignes où apparaissent les termes d'"islam" ou de "ramadan" pour constater combien les réactions fusent quand elles ne sont pas orientées.

Alors que plusieurs sujets que j'ai traités évoquaient le principe de laïcité, voici que se dressent d'ardents défenseurs de je ne sais trop quelle cause pour accuser et agresser.

On comprend mieux comment des plans d'Etat se confectionnent, soudain, pour protéger certaines communautés au détriment d'autres. 

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/04/18/christianophob...

Depuis que la loi de 1905 a séparé le pouvoirs des Eglises de celui de l'Etat, force est de constater, en effet, que certaines confessions religieuses parviennent mieux que d'autres à s'emparer de l'Etat pour faire valoir leurs droits.

Ainsi observe-t-on une religion se muer en "race" pour, ensuite et selon les besoins, en voir certaines pratiques relever du "patrimoine culturel français".

Non!

La langue est une institution sociale. En bafouer les fondements, c'est mépriser ses garants.

Oeuvrer à la paix inter-religieuse, c'est considérer islam, judaïsme et christianisme comme des confessions et non comme des "races" dont les pratiques relèveraient de quelconques "patrimoines cultuels".

Les mots ont un sens. 

 

18/04/2015

Christianophobie, grande absente du plan d'Etat français

 

brule_ton_eglise.jpg

En France, face à l'augmentation d'actes antimusulmans et antisémites, Manuel Valls a annoncé que ceux-ci seraient sanctionnés plus efficacement.

De même, y a-t-il ajouté les actes racistes et homophobes.

A comprendre donc, de ce plan de lutte de l'Etat français, que les actes christianophobes ne seront pas concernés.

100 millions d'euros sur trois ans seront ainsi investis pour une défense sélective qui exclut l'atteinte au christianisme, religion constitutive de la France. 

On comprend d'autant la difficulté qu'ont eu bien des médias hexagonaux à commenter les actes de violence meurtrière et christianophobes qui se sont déroulés en Méditerranée à bord d'une embarcation de migrants se dirigeant vers la Sicile.

Car les actes criminels des migrants musulmans originaires du Mali, du Sénégal et de Côte d'Ivoire n'ont strictement rien de raciste puisqu'il ont visé des Chrétiens du Niger et du Ghana.

Pas davantage ne sont-ils antisémites ni homophobe non plus.

Ils répondent à la seule haine du christianisme, critère qui ne figure pas dans la sélection opérée par le chef du gouvernement français.

Certes, la France est un pays dit laïc.

Alors, en quoi l'Islam ou le Judaïsme devraient-ils y être mieux défendus que le Christianisme?


Sujet publié en page 17 de l'édition papier de "La Tribune de Genève"des 25-26 avril 2015