29/09/2017

Neuf ans de prison pour deux journalistes

Capture d’écran 2017-09-29 à 11.33.45.png

                                                                                   capture d’écran: СТРАНА.UA

Voici une information qui ne semble pas vraiment faire les unes de nos médias et pourtant, une condamnation de journalistes à neuf ans de prison devrait les mobiliser, eux qui sont toujours prêts à dénoncer tout abus ou autre injuste privation de liberté.

Il faut dire, à leur décharge, que la sentence vise deux journalistes ukrainiens qui ont eu l’audace de s’intéresser à ce qui se passait dans le Donbass, cette région infestée de séparatistes quand ils ne sont carrément pas qualifiés de terroristes.

Cette Union Européenne qui a fait tant rêver celles et ceux qui se sont pressés sur le Maïdan pour renverser leur président, cette Union Européenne qui a fermé les yeux sur les exactions commises par autant de bataillons de la mort et autres Néo-Nazis, cette Union Européenne qui n’hésite pas à imputer tous les maux de l’Ukraine à sa grande voisine russe qui l’aurait envahie, cette Union Européenne admettra-t-elle enfin ce qui se passe dans la démocratie que serait devenue l’Ukraine?

Tandis qu’en France, une enfant de 11 ans, abusée par un adulte de 28 ans laisse la justice indifférente ou peu s’en faut, d’autres se chargent de condamner sans autre deux journalistes à neuf ans de prison pour avoir collaboré avec des séparatistes du Donbass.

Plus belle, l’Europe, on ne peut mieux!

 

26/08/2017

Oligarchie, démocratie, difficile conciliation?

Capture d’écran 2017-08-26 à 14.00.17.png

Aïe, voici qui ne va pas arranger les affaires de ce pays dont on a tant souhaité le voir -enfin- sortir des griffes de son ours de voisin russe.

L’oligarchie en place dans cette Ukraine pourtant en voie de démocratisation, à en croire tous les efforts réalisés en ce sens, ne s’illustre pas vraiment avec pareil comportement de l’un des siens.

Qu’à cela ne tienne, elle en a connu d’autres tout aussi « genevois » que cet oligarque dont il est question ici.

Et même, aurait-on presque envie de voler à son secours tandis qu’il a droit à cet article qui parle d’un accident de la route, autrement dit, de ce qui relève de la rubrique des faits divers. Sauf que, bien sûr, cela se complique d’un délit de justice s’il a fui celle de son pays.

Que Genève abrite ou ait abrité s’il n’y réside plus -ce qu’on n’a jamais pu savoir- un de ses compatriotes dont le rôle de grand défenseur de sa patrie a été souvent relevé ici, est autrement plus conséquent.

Mais bon, on sait bien que notre ville, notre pays mettent toujours tout en oeuvre pour lutter contre toute forme d’injustice et de corruption. 

Dans ce cas, une mort ou des milliers sinon des dizaine de milliers, Genève, ville de tant d’institutions internationales qui ont pour mission de pacifier notre monde bien turbulent, trouvera sans doute comment faire au mieux pour que son sol ne tienne pas lieu de refuge douteux.

 

16/08/2017

Arabie saoudite, Princes rebelles, s’abstenir!

 

Capture d’écran 2017-08-16 à 14.18.43.png

Il semble que la grande défenderesse des droits humains qu'est l’Arabie saoudite ne lésine pas sur les moyens pour rappeler à l’ordre ses dissidents.

Voici que quelques princes rebelles auraient été rapatriés sans autre procédé. Genève mais de manière plus générale, la justice suisse seraient épinglées par un documentaire qui a été diffusé sur la BBC.

C’est ce que révèle cet article paru dans La Tribune de Genève.

Amnesty International, jamais en reste pour signaler autant de mauvais traitements réservés à tel ou tel citoyen de pays dont il est rappelé comment ils sont gouvernés sinon tenus de main de fer, va-t-elle se mobiliser et dénoncer cette situation?

On le lui souhaite, ne serait-ce que pour honorer la dignité humaine dont elle semble souvent vouloir se réclamer du respect!

Sinon, peut-être qu’autant de collectifs et autres associations toujours sur la brèche pour dénoncer tel ou tel abus commis dans autant de pays présidés par des dictateurs se mobiliseront-ils pour appeler la justice à faire son travail?

Il n’est pas interdit de rêver...

 

01/03/2017

François Fillon face à la France, la France, face à elle-même

Capture d’écran 2017-03-01 à 17.19.23.png

                                            capture d’écran: Huffingtonpost

Je vous le dis avec gravité, ne vous laissez pas abuser, ainsi s’exprime François Fillon face à ses compatriotes.

A ceux qui le suivent et à ceux qui le combattent, ce n’est pas moi seulement qu’on assassine, précise-t-il. C’est l’élection présidentielle.

François Fillon se défend, c’est son droit.

Abattre un candidat au profit d’un autre dont tout veut faire croire qu’il sera l’homme - la femme?- de la situation est un vaudeville dont le théâtre qui le donnerait à jouer serait aussi couru que déserté selon les goûts et les couleurs.

A vrai dire, rien de nouveau à ce spectacle de la nature humaine.  

Pendant ce temps-là, le monde continue de tourner avec ses guerres ouvertes de longue date et couvertes avec une objectivité telle qu’on ne peut qu’accorder crédit à autant de médias qui en rendent compte, qui en douterait?

Car on le sait, tout doit concourir à apporter au monde les seules vraies valeurs dignes de ce nom, celles de la démocratie dont nous sommes bénéficiaires, nous autres Occidentaux tandis qu’autant de peuples demeurent encore opprimés par les régimes qui les gouvernent.

François Fillon n’est pas le candidat du système. Pas davantage, Marie Le Pen, visée, elle aussi par une enquête. Restent les autres, les dénommés petits ou celui qui semble dores et déjà élu des médias.

Chercher l’erreur, serait-ce (encore) croire au Père Noël?

 

23/02/2017

Un nouvel invité dans la campagne présidentielle française, théogate en vue?

Capture d’écran 2017-02-23 à 22.00.38.png

                                                                                                      capture d’écran: rfi

Y aura-t-il la même curée médiatique pour la famille du jeune Théo devenu connu sinon célèbre par la violente interpellation policière dont il a été le sujet?

L’affaire a mobilisé jusqu’au Président de bientôt plus aucun Français. François Hollande, en effet, s’est rendu au chevet de Théo, le 2 février dernier pour tenter de le rassurer selon RFI qui nous apprend, aussi, combien ce jeune homme avait toujours été connu pour son comportement exemplaire.

Soit et bien lui en prenne!

Le fait est que Le Parisien révèle une affaire qui risque bien d’alimenter les polémiques et au-delà, En effet, selon le quotidien français, la famille du jeune Théo serait sous enquête financière, pour abus de confiance et escroquerie. 

Il s’agirait de 678 000 euros d’argent public dont on se demande l’usage qui en a été fait.

Aïe...

Mais qu’ont-ils tous, autant qu’ils sont, à être supposés s’être servis dans les caisses de l’Etat?

10/12/2016

Abus, trahisons politiques et extrémismes

 

On l’a constaté, certains se sont réjouis de voir Jérôme Cahuzac condamné. 

Le journaliste Edwy Plenel s’est félicité d’avoir tiré la sonnette d’alarme, d’avoir donc, en quelque sorte, été ce qu’il semble désormais convenu d’appeler un lanceur d’alerte.

Si l’ancien ministre du Budget a trahi, il n’est sans doute pas le premier dans son genre.

Que dire de celles et ceux qui ont promis, promis et promis au nom d’une croissance dont ils allaient s’employer à relever le niveau? En vain.

Leur trahison a plongé nombre de personnes, de ménages, de familles et d’entreprises dans une misère qui n’a, parfois, plus trouvé d’autre issue que la rue sinon le suicide.

A ces bonimenteurs, justice n’a pas été rendue sinon, peut-être, par les urnes.

A cet égard, le rôle des réseaux sociaux a pu être relevé. Mais pour y découvrir haine, insultes et  détournements divers au moins autant qu’analyses, sens critique et débats d’idées raisonnables.

Alors?

Sanctionner une politique et la rejeter peut-il encore se concevoir sans risquer l’extrémisme tandis que sa montée s’observe ici et là?

Poser la question n’est pas y répondre.

 

08/12/2016

Audiard ou pas, Jérôme Cahuzac ne dormira pas en prison

Capture d’écran 2016-12-08 à 16.32.44.png

Un aimable commentateur de ce blog avait, lui aussi, rappelé au souvenir de Michel Audiard tandis qu’il avait estimé opportun de le citer dans le cadre d’un précédent sujet publié ici.

Ce Monsieur ne lira sans doute pas cette autre reprise de Michel Audiard puisqu’il a fait part du plaisir qu’il prendrait à ne plus lire ce qui ne lui a, par ailleurs, jamais été imposé mais qu’il a choisi, de son propre gré, faut-il le préciser.

Bref, voici donc le célèbre dialoguiste français à nouveau cité, cette fois sur Twitter par Bruno Jeudy, rédacteur en chef politique à Paris Match.

Edwy Plenel, quant à lui, ne cache pas sa fierté d’avoir été l’un des premiers -sinon le premier- à avoir soupçonné Jérôme Cahuzac d’avoir un compte en Suisse et vante l’utilité d’un journalisme d’intérêt public.

De tels propos tenus par un personnage connu pour sa férocité à se réjouir de voir tomber qui ils poursuit de ses assiduités journalistiques n’étonnent guère:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/04/04/edwy-plenel-br...

Quoi qu’il en soit,  Jérôme Cahuzac ne dormira pas en prison ce soir.

L’ancien ministre du Budget fait appel de sa condamnation.

 

17:35 Publié dans Air du temps, Avaries, France, Justice, Politique, Politique française | Tags : cahuzac, justice, france, suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

14/09/2016

Couple Cahuzac, curée ou justice?

10361014-patricia-cahuzac-cette-femme-secrete-qui-a-detruit-l-ancien-ministre.jpg

                                                   http://www.linternaute.com/actualite/politique/1034799-pa...

 

Le verdict est tombé sur le couple Cahuzac.

Règlement de compte sur fond de comptes bancaires en Suisse, l’affaire Cahuzac, un triste conte moderne, comme le formule l’intitulé d’un article du journal Le Monde, c’est selon.

Car pour d’aucuns, les larmes seraient de crocodile et la haine, plutôt de mise. Au-delà de ces manifestations d’humeur, certes discutables, un petit retour en arrière ne manque pas d’intérêt.

Le 7 avril 2013, ce sujet ci-après, publié ici-même citait un article remis à jour le 10 avril 2013:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/04/07/cope-cahuzac-l...

Depuis lors, l’ex-épouse Cahuzac a eu le temps de changer et de rechanger de conseil.

Le fait est que la proximité des familles politiques qui apparaissait alors, en disait sinon en dit encore long sur certaines affinités en matière de pratiques financières.

Autant de révélations qui rappellent des réalités connues. Mais lorsque la vie privée s’en mêle et s’emmêle, toute personnalité en vue dont les pratiques ou les moeurs seraient discutables, risque davantage.

N’est-ce là que justice tandis qu’il est attendu d’elles un comportement digne de ce nom, sans doute.

De là à déchaîner haines, vindictes ou atermoiements de toutes sortes, il y a un pas qui semble souvent largement franchi.

 

02/06/2016

Femmes européennes, devons-nous « trembler » ?

voile-musulmane-radical.jpg

Femmes européennes, devons-nous trembler comme l’indique le titre d’un article du site Boulevard Voltaire?

http://www.bvoltaire.fr/emmanuellefrankl/femmes-europeenn...

Celui-ci s’inspire d’un article du Figaro:

http://www.lefigaro.fr/international/2016/05/27/01003-201...

A lire ce qui a été publié le 27 mai dernier sur le site du grand quotidien français, on comprend que le sujet soit sensible. 

On comprend aussi que la manière d’en traiter suscite diverses lectures.

Le fait est que la présence de tribunaux islamiques clandestins en Grande-Bretagne n’est pas une nouveauté et avait déjà été signalé ici ou là.

Qu’une enquête soit menée ne présage d’aucune issue certaine.

De là à prévenir les femmes européennes, il y a un pas que Boulevard Voltaire n’a pas hésité à franchir. 

A raison ou à tort, l’avenir devrait le dire à défaut du présent...

 

18/01/2016

Justice et finance, accointances.

4062001-6162979.jpg?v=1333448445

 

 

La justice et la finance, main dans la main, c'est ce que semble révéler un nouvel élément de l'affaire Kerviel.

La  pratique très démocratique des petits services à se rendre entre amis n'avait pas prévu l'enregistrement réalisé à l'insu de l'ancienne vice-procureure au parquet de Paris.

Celui-ci vient d'être révélé.

Il date de juin 2012 et ce n'est que maintenant, trois ans et demi plus tard, qu'il est porté à la connaissance du public. 

Cela se passe en France, grande république si elle en est.

Tout aussi grande défenderesse des droits humains de liberté, d'égalité et de fraternité, nombre de ses élites ne manquent pas une occasion de dénoncer les collusions ou autres corruptions qui affecteraient les institutions d'autres pays.

Cherchez l'erreur, elle est à lire ici:

http://www.20minutes.fr/societe/1767163-20160117-nathalie...

 

26/08/2015

Les enfants-soldats, le cinéaste et la guerre de l'information

Capture d’écran 2015-08-26 à 16.19.32.png

Lorsque la Crimée, dont il est originaire, est envahie par les forces russes, Oleg Sentsov rejoint sa ville de Simferopol. *

Telle est la manière dont Stéphane Siohan pose le cadre de la situation en Crimée alors qu'il évoque l'arrestation et la condamnation d'un réalisateur ukrainien par la justice russe.

La Crimée envahie par les forces russes, on ne compte plus les journalistes qui l'ont vue ainsi.

Tandis qu'un referendum avait été organisé qui permettait aux citoyens de se prononcer sur le rattachement ou non de la Crimée à la Russie, inutile de rappeler comment celui-ci avait été commenté.

On en trouve encore l'écho dans l'article de Stéphane Siohan qui relaie les propos du cinéaste selon lequel la Crimée aurait été illégalement annexée avant d'ajouter qu'il n'y aurait pas de fascistes en Ukraine. 

Il serait intéressant de demander à l'auteur de cet article paru dans Le Temps,* ce qu'il en pense, lui qui a relayé sur son compte Twitter ce qui figure en illustration de ce sujet, à savoir l'ouverture, par la milice d'extrême droite du bataillon Azov, d'un camp d'entraînement pour enfants, camp géré par le ministère de l'Intérieur ukrainien.

Guerre d'informations ou non, tout cela se passe tout près de chez nous et ne semble pas prêt de s'arrêter à en croire le tweet adressé au cinéaste par Petro Poroshenko:

 «Tiens bon, Oleg, le temps viendra où ceux qui t’ont condamné se retrouveront sur le banc des accusés!» *

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/96f02566-4b60-11e5-81d9-3...
 
 

13/05/2015

Criminel

justice%20haiti.jpg

Réglée en trois jours, voici qu'une affaire jugée en appel à Genève laisse certains dubitatifs sinon stupéfaits.

Accusé d'avoir ouvert le feu sur dix détenus d'une prison du Guatemala alors qu'il était chef des forces de l'ordre de ce pays, l'homme a été jugé à Genève car il était venu s'y installer du fait de sa double nationalité suisse et guatémaltèque.

Sans entrer dans les détails de ce dossier dont plusieurs irrégularités ont été dénoncées par la défense et continuent de la scandaliser, on retiendra les mots du procureur.

Celui-ci, en effet, a tenu à rappeler que Genève n'était pas un repère pour les criminels.

On est bien heureux de l'apprendre.

Reste encore à définir le statut de criminel.

 

22:06 Publié dans Etre, Genève, Justice, Politique, Pouvoirs, Pratiques, Sécurité, société, Suisse, Ukraine | Tags : justice, genève, criminel | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

23/12/2014

Poursuivi par Interpol et pressenti pour lutter contre la corruption

democratie.jpg

On a pu lire, ici ou là, certains commentateurs occidentaux comparer la guerre en Ukraine à celle qui a opposé la Géorgie à la Russie en 2008.

Outre le fait qu''il n'y avait rien de comparable entre ces deux situations, relevons que désormais, Tbilissi réagit à la nomination par Kiev de l'un de ses anciens ministres.

Il se trouve, en effet, qu'Irakli Garibachvili, Premier Ministre géorgien, déplore le fait que l'ancien ministre de la Justice de son pays, poursuivi par Interpol pour, entre autre, abus de pouvoir et mauvais traitements infligés à des centaines de milliers de prisonniers, que cet ancien ministre de la Justice, donc, ait été naturalisé ukrainien pour accéder à un poste au nouveau gouvernement démocratique d'Ukraine.

Le premier ministre géorgien, en effet, se demande comment il pourra expliquer à son peuple qu'un ancien ministre de la Justice, principal représentant d'un gouvernement criminel qui a condamné 300.000 personnes, soit désormais candidat au poste de président du Conseil ukrainien pour la lutter contre la corruption.

Tant de personnalités politiques et médiatiques se sont félicitées de l'avènement de la démocratie en Ukraine qu'elles parviendront sans doute à expliquer à qui voudra bien les croire, que la justice des uns n'a absolument rien à voir avec celle des autres.

 

http://fr.ria.ru/presse_russe/20141223/203291708.html

 

15/07/2014

Prisomnié innocent

masque-de-prisonnier.jpg

Non, ce n'est pas un néologisme, c'est le terme que le Président de tous les Français a trouvé pour s'exprimer au sujet du sort de tout justiciable.

Demi-lapsus selon Darius Rochebin de la RTS, lapsus selon de nombreux journalistes de l'Hexagone qui en rendent compte.

Lors de la traditionnelle interview du 14 juillet, François Hollande était soumis aux questions de David Pujadas et de Gilles Bouleau qui l'ont interrogé au sujet de son prédécesseur, Nicolas Sarkozy.

Il va de soi que Moi Président de la Justice ne pouvait que défendre l'objectivité de cette institution dont il a annoncé qu'il serait Président.

Sa litanie que la rhétorique définit comme anaphore, marquera sans doute autant sinon plus les esprits que son mandat que l'avenir qualifiera de quinquennat s'il le veut bien.

https://www.youtube.com/watch?v=53b-pBPvjmA


11:38 Publié dans Justice, Politique, Politique française | Tags : hollande, sarkozy, justice, france | Lien permanent | Commentaires (15) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

12/06/2014

Droit bafoué? Genève en ligne de mire

47172652--672x359.JPG

La justice genevoise divise.

Loin de faire l'unanimité, le verdict prononcé le 6 juin dernier à l'encontre de l'ancien chef de la police nationale civile du Guatemala a ému diversement.

Aux uns de crier au scandale, aux autres de se féliciter d'un verdict rendu.

À l'heure ou une certaine Genève s'estime souvent légitimée à se poser en défenderesse de droits  bafoués un peu partout hors ses murs, à l'intérieur des siens, serait-elle moins regardante?

Aux irrégularités dénoncées haut et fort dans le cadre du procès intenté à l'encontre d'Erwin Sperisen par le Ministère public genevois, la défense a réagi.

Elle fait appel du jugement qui a condamné l'ancien chef de la police nationale civile du Guatemala à la prison à vie.


19:21 Publié dans Destins, Genève, Justice, Medias, Politique, Pouvoirs, Pratiques | Tags : sperisen, genève, justice | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

06/02/2014

Taubira sans gêne ni honneur

 

Belle démonstration d'indépendance de la Justice en France!

Que n'a-t-on entendu, pourtant, le candidat Hollande dévider sa litanie et rappeler à la minute 36 de cette video sa conception de la Justice!

http://www.youtube.com/watch?v=53b-pBPvjmA

On apprend toutefois que la ministre du gouvernement Ayraut , Madame Christiane Taubira, manœuvre en douce pour se débarrasser du procureur général de Paris, François Falletti.

Pas  très élégante, la manière et encore moins celle de refuser l'accès à la rencontre prévue à Madame Falletti qui accompagne son époux malvoyant.

Et c'est cette même mouvance au pouvoir en France qui ose rappeler à l'ordre des pays dont la justice serait trop liée au gouvernement en place?


http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/02/04/01016-20140204ARTFIG00417-le-procureur-falletti-dans-le-viseur-de-taubira.php
 
 

13/11/2013

Pierre Maudet ordonne, Me Robert Assaël recourt

 

Alors que la brillante élection de Pierre MAUDET  au Conseil d'Etat n'a échappé à personne, la lecture d'un article paru en page 23 de La Tribune de Genève de ce jour ne manque pas d'intérêt 

On y apprend, en effet, l'histoire de cet homme dont les intérêts sont défendus par Me Robert ASSAEL. L'homme, condamné en juillet dernier, devait purger sa peine dans un pénitencier dès février 2014. Ainsi l'avait ordonné le SAPEM, le Service d'application des peines et mesures, le 27 septembre dernier.

Mais voici que quelques jours plus tard, le client de l'avocat genevois est arrêté chez lui, le soir, sous les yeux de son épouse et de son enfant.

Les faits reprochés à l'homme désormais incarcéré à Champ-Dollon, datent d'il y a seize ou dix-sept ans et sont toujours contestés. Cela peut se concevoir quand on apprend que la femme qu'il aurait violée est devenue la marraine de son fils et lui, son témoin de mariage...

Mais Pierre MAUDET a choisi la manière forte et Me Robert ASSAEL recourt contre l'arrestation ordonnée par le magistrat genevois.

La démarche est inédite de l'aveu même de l'avocat: C’est la première fois de ma carrière que je me trouve face à une décision orale d’incarcération, précise-t-il.

Quelle qu'ait été la motivation de Pierre MAUDET, elle n'a sans doute pu échapper au contexte du moment.

On se rappelle combien, en septembre dernier, le meurtre d’Adeline a ébranlé la République et Canton de Genève et bien au-delà.

Que l'action menée par Pierre MAUDET ait été liée à l'émotion, à la réflexion ou aux deux, est une des probabilités pour expliquer ce procédé.

Cependant, il interpelle. 

Car comme le mentionne Me Robert ASSAEL, d'après lui,  Pierre MAUDET n'aurait pas respecté le Code de procédure de la Constitution fédérale. La campagne électorale ne justifie pas tout, ajoute-t-il.

A la justice de trancher, certes mais à chacune et à chacun aussi de s'interroger sur le sens de telles décisions orales d'incarcération.

 

15/08/2013

Jacques Vergès est mort


Le décès de ce célèbre avocat touche diversement. Il est logique qu'une telle personnalité ne fasse pas l'unanimité quand on sait les causes que Jacques Vergès a défendues.

On peut gloser à l'infini sur le statut d'un avocat et de celui-ci en particulier. Tel ne sera pas mon propos.

J'aimerais ici évoquer Jacques Vergès par cette citation qui figure en quatrième de couverture du Dictionnaire amoureux de la justice, qu'il a fait paraître chez Plon en octobre 2002.

Où est la vérité d'un homme qui tue la femme qu'il aime? Qui peut connaître la vérité d'une femme qui, après une vie vertueuse, s'en va tout d'un coup avec un gigolo qu'elle méprise? Quelle est la vérité d'un caissier honnête, modèle et modeste qui,après vingt-cinq ans de bons et loyaux services, un soir, ouvre la caisse, prend l'argent et va tout perdre au casino? Qui peut connaître leur vérité? Rarement le juge qui porte les verres teintés de l'ordre public. Plus souvent l'avocat, s'il a - et il devrait l'avoir- une âme de romancier, curieuse des gouffre, capable de se regarder dans le criminel comme dans un miroir.

article-2084639-00C492F71000044C-717_468x547.jpg

 

 


23:52 Publié dans Destins, Etre, Justice, Littérature, Politique, Pouvoirs, société | Tags : vergès, france, justice | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

22/06/2013

"Je suis fier d'avoir été capable de redonner espoir"

 

Puisqu'il l'a dit...

Ce soir, il n'y a pas deux France qui se font face, il n'y a qu'une seule France, qu'une seule Nation unie dans le même destin (…)

Aucun enfant de la République ne sera laissé de côté, abandonné, relégué, discriminé (…)

Trop de fractures, trop de blessures, trop de ruptures, trop de coupures ont pu séparer nos concitoyens, c'en est fini. (…)

Le 6 mai va être une grande date pour notre pays, un nouveau départ pour l'Europe, une nouvelle espérance pour le monde.

A la France, à l'Europe et au monde de mémoriser une grande date, le 6 mai.

L'année n’a pas été précisée par François Hollande si fier d'avoir été capable de redonner espoir.

Lequel, il ne l'a pas indiqué non plus .

A la jeunesse et à la justice à l'aune desquelles l'élu du 6 mai a dit vouloir être jugé, d'en trouver les contours!

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2012/05/06/h.html

 

16:55 Publié dans Discours, Justice, Politique, Politique française, Pouvoirs, société | Tags : hollande, justice, jeunesse, 6 mai | Lien permanent | Commentaires (24) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

27/08/2011

Violence. Encore.

 

A lire ici et là au fil des blogs ou autres réseaux sociaux ce qui s'écrit sur la violence, on mesure la difficulté qu'il y a à cerner et à percevoir au mieux ce phénomène.

Admettre que son traitement reste complexe, éviterait autant de polémiques que de vains débats.

Mais l'humilité à observer face à l'irruption de forces obscures observées chez soi ou chez l'autre, relève sans doute de l'utopie.

Il n'y a pourtant pas lieu ici de faire une quelconque apologie de la violence. Mais d'exorter celles et ceux qui savent tout de la manière de la traiter, à modérer leur empressement à dire ce qui doit être réalisé et pas même ce qui devrait l'être.

Oser espérer un peu plus d'honnêteté dans la considération de ce fait, serait la première attitude à observer. Car nul n'est à l'abri de la violence. Ni de celle subie, ni de celle causée.

Le reconnaître n'est pas y concéder ni y complaire. C'est accepter que son traitement relève davantage de l'approximation que de la panacée.

11:28 Publié dans Discours, Sécurité, société | Tags : violence, solutions, traitements, justice, sécurité, pulsions, forces. | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg