12/02/2017

A l’ombre de nos démocraties décaties

  
Il n’aura fallu que quelques sujets traitant, ici, de la Russie pour que que se déploie à nouveau la panoplie de remarques visant à condamner un point de vue qui diverge d’autant de certitudes acquises et visiblement indéboulonnables.

Tandis qu’une réflexion est proposée qui nuance celle imposée par autant de médias qui prétendent informer, voici qu’elle est aussitôt mise en cause, suspectée d’influence douteuse et d’intérêts conséquents.

Faut-il que toute personne qui s’exprime sur la Russie de manière autre que celle qui la considère aux mains d’un dictateur soit, de facto, engagée à la solde du Kremlin?

En serait-on au point de ne plus saisir le sens d’une approche qui ne demande qu’à ce que l’on cesse de réduire un peuple, une culture et une Histoire à quelques clichés caricaturaux?

En serait-on déjà au point de ne plus comprendre l’intérêt qu’il y a à défendre des valeurs simples d’échanges entre les pays?

Si tel devait être le cas, les idéaux portés par nos démocraties sont vraiment à bout de souffle.

09/02/2017

Macron, le Kremlin, l’épouvantail russe retrouve ses couleurs

IMG_1591.jpg

Voici qu’on malmènerait le poulain d’autant de personnalités du monde médiatico-politque qui soutiennent ce candidat hors système.

Ce 8 février au soir, sur le plateau de l’émission C dans l’air, l’inquiétude était manifeste. L’ancien banquier de chez Rotschild, nommé à Bercy par l'encore actuel président en lutte contre la finance, subissait un traitement indigne.

En voilà des manières!

Tandis qu’une campagne impitoyable est menée à charge contre François Fillon, les invités de C dans l’air s’offusquaient du traitement réservé à Emmanuel Macron.

Et de pointer, alors, une ingérence du Kremlin, accusé de relayer des rumeurs à son sujet.

C’est alors, qu’on a droit aux analyses de haute voltige des invités de Caroline Roux. On y apprend, entre autre, que c’est la Russie qui a déclenché la guerre en Ukraine pour occuper le Donbass.*

Mieux, la Russie voudrait détruire l’Allemagne, raison pour laquelle le candidat Macron, grand prédicateur de la messe européenne, serait dans le collimateur des médias russes dits d’Etat.

Décidément, heureusement que Moscou existe et aura fourni le prétexte idéal pour voler au secours de celui que Michel Houellebecq a surnommé le mutant.*

On hésite entre pitié ou chagrin envers autant de partialité à évoquer le destin que tissent ces vertueuses Pénélopes*

 

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2017/02/08/fillongate-la-...

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2017/01/17/quelle-france-...

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/01/21/la-russie-n-a-...

 

06/02/2017

#fillongate, Kremlin, le retour!

 

Capture d’écran 2017-02-06 à 21.13.10.png

                                                           capture d’écran RTS

Même la Russie le voit désormais comme un perdant, dit la journaliste qui commente la campagne présidentielle française et la situation dans laquelle se trouve François Fillon dont elle annonce la conférence de presse qui s’est tenue cet après-midi du 6 février.

Et la correspondante à Moscou de la même radio -suisse RTS 1-  de conclure son intervention ainsi:

Il semble bien que les médias russes ont bien l’intention de prendre parti dans cette campagne comme il l’ont fait dans la campagne présidentielle américaine.*

Nous voici rassurés, le Kremlin est toujours bien là qui veille et surveille! 

Mais comme les attaques qui ont visé François Fillon n’ont pas pu lui être imputées, on a eu un bref temps de répit. 

Omniprésente sur nos ondes de radio, sur nos plateaux de télévision et dans nos colonnes de journaux ou de magazines, comment la Russie de Poutine se détournerait-elle de cet Occident qu’elle rêve d’envahir? 

N’a-t-elle pas déjà commencé par l’Ukraine?

Ne lui a-t-elle pas pris la Crimée?

Quant à la Syrie, n’en parlons pas, sans elle, son sort aurait déjà été réglé de longue date.

http://www.rts.ch/play/radio/le-12h30/audio/les-medias-ru...

 

28/02/2013

Kremlin, l'avenir radieux selon Hollande

 

Le site de La Voix de la Russie a mis en ligne l'échange de ce jour au Kremlin entre Vladimir Poutine et François Hollande.

Le président russe évoque le partenariat privilégié avec la France et situe d'emblée son propos sur un plan économique.

Il rappelle les bonnes relations que son pays entretient avec la France à cet égard.

Il mentionne toute de même la baisse du volume de chiffre d'affaires qu'il attribue en partie à la crise économique internationale de 2012.

Enfin et très succinct dans son message, il souligne l'opportunité de la visite du président français en Russie pour mettre au point des mesures à appliquer dans le domaine économique.

Le président français, pour sa part, oriente son discours sur un tout autre plan.

Il rappelle avant tout les liens historiques qui unissent la France à la Russie et souligne aussi l'appartenance des deux pays au Conseil de sécurité. 

Puis il s'exalte sur l'immense potentiel qui existe entre les deux pays aux relations prometteuses, oubliant son interprète...qui discrètement se rappelle à lui.

Outre ce moment assez insolite, on notera le talent et la mémoire de cette femme qui a su restituer toute la tirade du président français qui n'a pas trouvé mieux que de commenter ainsi....c'est la musique qui compte! Sans doute un de ses traits d'humour dont il aurait le secret? Comprenne qui peut.

Il n'en demeure pas moins que le message du président français, en dépit des promesses de développements économiques entre la France et la Russie, a surtout consisté à rappeler le président russe à ses responsabilités sur le plan international.

François Hollande a ensuite tenu à remercier personnellement Vladimir Poutine à deux égards.

Tout d'abord de l'avoir aidé à retirer du matériel d'Afghanistan dans les meilleurs délais pour respecter sa promesse faite aux Français de quitter l'Afghanistan fin 2012. 

Ensuite, d'avoir soutenu l'intervention de la France au Mali dès le premier jour.

Et François Hollande d'ajouter, Je sais que la Russie favorisera la transformation de cette opération en opération de maintien de la paix dans les prochaines semaines.

Assurance ou voeu pieux, l'avenir le dira. 
 

 

 

19:33 Publié dans Discours, Economie, Politique, Pouvoirs | Tags : poutine, hollande, kremlin | Lien permanent | Commentaires (55) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg