07/01/2015

Les libertés, les religions et l'Etat

france-liberte.jpg

Hier, ici-même, j'interrogeais la relation entre fiction et Histoire suite aux propos tenus par Michel Houellebecq sur France 2. 

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/01/06/soumission-le-roman-et-l-histoire.html

L'attentat perpétré ce jour contre Charlie Hebdo n'a sans doute rien à voir avec le roman de Michel Houellebecq.

Mais les réactions vives et diverses que son roman a suscitées vont sans doute entrer dans une zone de turbulences sinon d'amalgames avec l'événement qui a décimé Charlie Hebdo.

Il reviendra à l'Etat français de les maîtriser.

Cela dit, la table ronde qui nous avait réunies à Moscou, Francoise Compoint, Oxana Bobrovitch et moi-même, mériterait sans doute aussi qu'on y revienne. 

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/09/29/la-religion-dans-tous-ses-etats.html

 

18/12/2012

Libre

 

La liberté, il n'en a pas écrit que le nom. 

Son enterrement au cimetière a été interdit par le clergé.

Inhumé dans les remparts de la ville d'Heraklion, sur sa tombe, Nikos Kazantzakis a pour épitaphe:

 

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβαμαι τίποτα, είμαι ελευθεροσ  

 

Kazantsakis.JPG

Je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre

 

http://www.youtube.com/watch?v=jeNsr_nQEfE

01:02 Publié dans Culture, Destins, Discours | Tags : kazantzakis, liberté, grèce | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

13/07/2012

Pascal Décaillet

Monsieur Décaillet a choisi de bannir mon IP de son blog.

C'est son droit.

Le mien, de le faire savoir ici et de publier notre échange de messages:

 

Cher Monsieur,

J’ai commenté votre sujet sur la citoyenneté mais mon commentaire n’est pas apparu sur le site de la TdG.
J’ai donc tenté de le reposter mais j’ai été immédiatement redirigée sur votre blog sans que l’on me confirme comme d’habitude que mon commentaire a été envoyé.
Je n’ai rencontré ce problème qu’avec votre blog.
Y aurait-il un problème d’ordre informatique ou bien et contrairement à ce que vous m’avez écrit, mes commentaires ne seraient plus les bienvenus?


Je vous remercie de votre réponse.

Bien à vous,
Hélène Richard-Favre

 

Chère Madame,

Je n’ai pas apprécié votre dernier message. Et vous prie en effet, en tout cas pour un temps, de bien vouloir ne plus intervenir chez moi.

D’avance, je vous en remercie.

Bien à vous.


Pascal Décaillet




 

 

09:10 Publié dans Genève, Information, Medias, Pratiques, société | Tags : pascal décaillet, blog, liberté | Lien permanent | Commentaires (38) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

09/02/2012

Huis Clos

L'enfer, les autres?

Et si c'était la liberté?

Au nom d'aucun paradis.