07/04/2018

Un suicidaire, un véhicule et la foule

Capture d’écran 2018-04-07 à 23.23.19.png

Devons-nous nous habituer à ce que des malades mentaux foncent sur des personnes en pleine ville pour tuer?

Devons-nous faire nôtre, cette manière de régler ses comptes avec la vie, la sienne et celle d’autrui?

Les déséquilibré(e)s ne datent pas d’hier ni d’aujourd’hui. Comment se fait-il que, soudain, ils aient cette envie de prendre les villes et leurs habitants comme cibles de leur humeur?

D’accord, ne rejoignons pas les rangs des complotistes. Mais interrogeons-nous, tout simplement sur cette nouvelle façon de se suicider puisque tel serait le cas de l’homme qui a sévi à Münster, en Allemagne.

Le fait que quelques islamistes aient recours à cette manière de solder leur vie et celle du plus grand nombre possible d'autres, influencerait-il les personnes psychiquement fragiles?

On trouvera sans doute autant de réponses que de spécialistes pour nous en donner.

Non, décidément, si les fatalistes ou les cyniques s’en accommodent, pour d’autres, il reste difficile de s’habituer à ce genre de comportement. 

Pensée à tant familles de victimes et à leurs proches si brutalement plongés dans le deuil.