13/09/2016

N’est pas Mitterrand qui veut

Capture d’écran 2016-09-13 à 11.46.59.png

Non, la Suisse, avec son élu et potentiel sinon palpable futur Conseiller Fédéral et de fait, Président pour un an de la Confédération Helvétique, ne tient pas son Mitterrand.

L’aveu de sa paternité hors mariage de celui qui, pour l’heure, brigue le poste de Conseiller d’Etat de son canton, le Valais, est loin d’être dénué d’intérêt.

Christophe Darbellay n’est certes pas François Mitterrand à plus d’un titre. Mais pour ce qui est de l’ambiguïté, les deux hommes semblent s’y connaître.

Tout comme le second, le premier est habile stratège. Il a eu l’occasion de le montrer à diverses occasions.

Ce qui distingue, par contre, les circonstances qui entourent la naissance de l’enfant que chacun a eu hors mariage est sans doute l’amour.

François Mitterrand a entouré sa fille de soins et d’affection, en grande partie au prix du contribuable, il est vrai. Mais il a aimé son enfant.

A suivre les déclarations de Christophe Darbellay, on comprend que l’affaire est réglée sur le plan financier et moral:

http://www.tdg.ch/suisse/bebe-mariage-grave-christophe-da...

 

24/05/2015

Mitterrand, révélations et ensuite?

les_annees_mitterrand_2.jpeg

Et voici que celle qu'on qualifie de grande discrète se met, elle aussi, à la confidence publique.

Anne Pingeot, qui fut la compagne de François Mitterrand et dont la fille, Mazarine a plus souvent qu'elle, occupé le terrain médiatique, vient de se livrer à un journaliste de la BBC.

Un ouvrage consacré à la relation de l'ancien Président français et de sa compagne avait été publié l'an dernier mais sans qu'Anne Pingeot n'ait pu être approchée par l'auteur du livre.

Cette fois-ci, l'ancien correspondant à Paris, de la BBC, Philip Short a pu obtenir un rendez-vous avec la mère de Mazarine.

Outre ce qu'on apprend de leur relation, c'est des conditions de la mort de François Mitterrand dont il est aussi question.

Savoir en quoi ce genre de publications apporte au débat social sinon politique ou culturel relève de la lecture qui en sera faite.

Polémique, sans doute mais sur quels plans qui n'aient déjà été débattus et pour quels résultats?

http://www.parismatch.com/Actu/Societe/Anne-Pingeot-a-vec...
 
 
 

04/04/2013

Edwy Plenel, brute humaine?

 

L'indéniable brutalité humaine dont fait preuve Edwy Plenel, sa difficulté à fixer lui-même des bornes à son pouvoir sont d'autant plus déroutantes qu'elles s'entremêlent étroitement à une sincère autoreprésentation en victime...

Ces lignes sont de Daniel Schneidermann et sont extraites de son ouvrage paru en 2003 chez Denoël, alors que Pierre Péan et Philippe Cohen venaient de publier La face cachée du Monde et y dénonçaient sa gestion alors aux mains du trio Plenel-Colombani-Minc.

Pour en savoir plus sur Edwy Plenel, le portrait dressé dans cet article est à lire absolument:

http://www.ojim.fr/portraits/edwy-plenel/ou



14/07/2012

De Gaulle, Mitterrand, Hollande

 

J'ai lu avec intérêt le blog du jour de Pascal Décaillet.

Sur plusieurs points, je suis d'accord avec lui.

Moins lorsqu'il évoque le parachutiste tombé et blessé lors de son atterrisage et qu'il écrit:

"Le président, en toute simplicité, vient à sa rencontre, lui demande comment il va, lui serre la main, espère qu'il ne gardera pas « un trop mauvais souvenir de ce 14 juillet ».Assurément, ni de Gaulle, ni Mitterrand n'eussent, en pareille circonstance, bougé d'un centimètre."

Mille et une raisons peuvent inciter à "bouger" ou à ne pas "bouger". Le respect ou non du protocole, la conscience ou non de l'impact du geste face aux caméras en sont.

De là à affirmer ce qu'auraient fait le Général de Gaulle et François Mitterrand  "en pareille circonstance", il y a un pas que les plus férus et fervents connaisseurs des Présidents défunts évoqués ici auraient peut-être évité de franchir.

 

18:46 Publié dans Politique, Politique française, Pouvoirs | Tags : de gaulle, mitterrand, hollande, 14 juillet, décaillet | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg