18/02/2018

Et elles?

Capture d’écran 2018-02-18 à 00.27.35.png

Tandis que chaque jour ou presque, sur les sites de médias ou autres réseaux sociaux, s’affiche le portrait de harceleurs ou d'agresseurs sexuels, ici, ce sont des filles mineures que l’on voit exploitées.

Qui va les défendre? 

Qui va poursuivre leurs abuseurs? Certes, il existe des associations qui luttent contre ce trafic humain. 

Tout comme il en existe d’autres qui permettent à autant de personnes de se retrouver dans pareille situation.

Ce qui est décrit là se passe en Italie, près de Naples. Autrement dit, tout près de chez nous. 

A lire les commentaires déposés sous l’article, ce qui est présenté comme gangs nigérians ne serait que sous la dépendance de mafias locales, sans lesquelles rien ne serait possible.

Notre monde comme il va...