28/12/2018

Depardieu fête ses 70 ans, portrait et controverses

Gérard_Depardieu_Cannes_2010.jpg

                                                                                            Photo @Wikipedia

Quand un article présente un acteur de cinéma comme ici, Gérard Depardieu, difficile de s’y retrouver tant l’homme a mélangé le genres et tant l’auteur de l’article en rend compte.

Que l’on aime ou pas ce « montre sacré » peut être un sujet de discussion. Que l’on salue son talent, un autre. Que l’on juge son comportement, encore un autre.

Cependant, comme l’homme réunit toutes sortes de dimensions, dans ce cas, prendre l’ensemble paraît s’imposer.

L’artiste se comporte de manière variable eu regard de la morale. La bousculer est une de ses revendication, la respecter, une autre.

Aussi bien, certains d’entre eux s’engagent-ils dans la défense de causes, médiatisées souvent quand d’autres s’investissent de façon moins tapageuse ou demeurent carrément étrangers à toute forme de soutien ou aide quelconque à apporter.

Et cela vaut pour autant de personnes anonymes que de personnalités en vue.

 

18/08/2011

Issues

 

L'approche artistique de questions existentielles a-t-elle quelque chance d'atteindre son objectif mieux, sinon de la même manière que le traitement idéologique?

Certes la question risque de générer autant de réponses qu'aucune, tant les composantes à l'oeuvre sont multiples.

Et pourtant, on est en droit de s'interroger, lorsque l'on compare le travail de l'artiste américain Jason Mecier qui, avec des milliers de pilules antidouleurs, a reconstitué le portrait de la chanteuse dont les Jeunes UDC n'ont retenu que les affres d'une Voix sans issue.

 

Voir aussi http://billets.blog.tdg.ch/archive/2011/08/17/hommage.html

 

12:01 Publié dans Politique | Tags : amy winhouse, jason mecier, art, politique, culture, portrait, affiche | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg