26/04/2017

S’il vous plaît, dessine-moi un espoir...

Capture d’écran 2017-04-26 à 16.09.52.png

Qu’on le veuille ou non, ce qui se passe en France avec le résultat du premier tour de l’élection présidentielle, reflète une situation dont les contours se dessinaient de longue date.

Les candidatures de Marine Le Pen et d’Emmanuel Macron pour briguer l’Elysée confirment ce qui se jouait en coulisses tandis que, sur scène, évoluaient encore tant bien que mal les incarnations de valeurs plus classiques de gauche et de droite.

Est-ce à dire qu’elles auraient vécu, la question se pose plus que jamais.

Que deviendront, en effet, luttes ouvrières et autres combats sociaux quand Marine Le Pen semble se poser en défenderesse d’autant de défavorisés et d’oubliés de la société?

Le nationalisme, avec elle, se voudrait protectionniste sinon patriote, garant de droits sociaux quand le globalisme mondialiste de son rival, au contraire, prône l’ouverture, voire le progrès pour tous.

Ces deux visions de la France opposent mais divisent surtout les Françaises et les Français qui n’ont pu encore s’y résoudre. Or elles sont désormais bien là.

Refuser le fatalisme d'un binarisme qui se substitue, en apparence du moins, au bipartisme qui a longtemps dominé le paysage politique français, c’est encourager l’espoir d’un avenir moins radical.

 

23/04/2017

France, tout commence

 

Ce soir, la France a voté.

Elle a choisi deux candidats qui n’ont, ni l’un, ni l’autre, quoi que ce soit à proposer qui vaille.

Le premier a été d’accord avec beaucoup de monde, la seconde, avec très peu.

Ce soir, c’est l’échec des deux principales formations politiques françaises.

La victoire d’Emmanuel Macron signe la défaite des idées.

L’arrivée en seconde position de Marine Le Pen affiche le rejet de l’autre.

J’ai aimé suivre cette campagne et la suivrai encore.

Mais les candidat(e)s que j’ai estimé(e)s ont été battu(e)s

Une pensée à elle et eux et à tous leurs soutiens.

 

France, une campagne entre ferveur et dégoût

Capture d’écran 2017-04-23 à 11.25.23.png

 

On peut dire ce qu’on veut, on peut comprendre le dégoût qui s’est emparé de nombre de citoyennes et de citoyens, le fait est que cette campagne présidentielle française a passionné.

Revenir sur les primaires de la droite et du centre et du PS pour en contester la légitimité se conçoit. Mais l’exercice est vain dès lors qu’il semble désormais installé dans le paysage politique de l’Hexagone.

Evoquer les affaires qui ont visé François Fillon et Marine Le Pen suscite toujours autant d’entrain que d’indifférence.

Car à observer la ferveur qui entoure le candidat du parti Les Républicains et la détermination avec laquelle d’aucuns voteront la candidate du Front National, l’ombre jetée sur eux reste relative.

Que François Fillon soit susceptible de gagner l’élection présidentielle n’est dès lors pas exclu, tout autant ne l’est-il pas pour Marine Le Pen non plus.

Quid de Jean-Luc Mélenchon qui a rassemblé mais menacé une France qui ne souhaite pas le voir accéder, même au premier tour tandis qu’un très grand nombre de médias y propulsent vainqueur, Emmanuel Macron?

A l’heure qu’il est, le suspense reste encore entier, je me réjouis d’être Française, comptant autant de proches dans un camp ou un autre.

 

21/04/2017

La France en campagne est en deuil

Capture d’écran 2017-04-21 à 13.57.43.png

Ce 20 avril, tandis que les onze candidats à l’élection présidentielle française sont invités, sur le plateau de France2, à quinze minutes pour convaincre, un policier est tué sur l’avenue des Champs-Elysées à Paris.

On parle d’attentat, très vite, on apprend que Daesch le revendique.

La France en campagne a fort à faire et tous ses présidentiables redoublent de mots pour couvrir les maux.

Durant son quinquennat, François Hollande aura peut-être atteint un autre triste record, celui du nombre d’hommages funèbres prononcés.

Il aura, en même temps, apporté aux Français le mariage pour tous. Et sinon, il se sera révélé chef de guerre au Mali. 

A part cela, bien sûr, d’autres mesures auront été prises par son gouvernement dont certaines au gré du 49,3Selon Le Monde, le recours à cet article de loi et son alinéa aurait été fréquent sous la Ve République. 

Soit.

Cela n’empêche que le passage en force de la loi travail El Khomri a marqué les esprits sans tous les retourner sinon dans des sens très variés.

Un sondage, encore un dont il est rappelé ou non qu’il le reste, place Marine Le Pen et Emmanuel Macron en tête du premier tour de la présidentielle.

Si la France se retrouve face à cette alternative, elle risque bien de connaître encore nombre de beaux jours au sens de la formule en usage, bien sûr. 

Certes, François Fillon prône des mesures peu populaires, certes, il a quelques affaires en cours qui le discréditent mais en quoi serait-il pis que les autres pour la France, d’aucuns argumenteront, bien sûr.

Et Jean-Luc Mélenchon, serait-il un vrai danger pour la France? La question reste ouverte comme tant d’autres encore.

La France, pour l’heure est en campagne mais en deuil, tout autant. Honneur à ses forces de l'ordre, condoléances aux proches et à la famille de la victime des Champs-Elysées.

 

26/01/2017

Haute tenue

Capture d’écran 2017-01-26 à 00.36.49.png

                                                                                      capture d’écran: France2

Débat de haute tenue, ce 25 janvier au soir entre les deux finalistes de la primaire de la gauche. A l’inverse de ce qui avait été annoncé ici ou là, le cadre qui a réuni Manuel Valls et Benoît Hamon n’a de loin pas ressemblé à un ring.

On a eu droit à un échange de points de vue, à des visions parfois divergentes, parfois convergentes et surtout, à du respect mutuel de la part des deux candidats.

On a compris, aussi, que l’avenir de leur parti était en jeu. Même si Manuel Valls l’a plus clairement fait ressentir, Benoît Hamon ne l’a pas perdu de vue.

Ensuite, sur le plateau de France2, Julian Bugier a eu beau enfoncer le clou face aux représentants des deux candidats de la primaire, aucun ne s’est laissé entraîner là où le journaliste l’aurait souhaité.

Dans un cas, c’était pour savoir si Manuel Valls vaincu se rallierait à Benoît Hamon, dans l’autre, si Benoìt Hamon devancé par le mutant s’effacerait en sa faveur. Aucune de ces deux questions n’aura reçu de réponse et c’est très bien ainsi.

Fort à propos, il a été rappelé qu’il appartenait aux électeurs de décider de l’avenir de ce second tour de la primaire et de ses suites pour la présidentielle plutôt que d’en anticiper les résultats par de pures projections.

* http://voix.blog.tdg.ch/archive/2017/01/17/quelle-france-...

 

24/01/2017

Ce qu’un Président a dit...

Capture d’écran 2017-01-24 à 23.00.41.png

capture d’écran: huffingtonpost

 

Ce mercredi 25 janvier, le débat entre les deux candidats en lice pour le second tour de la primaire de gauche sera sans doute déterminant.

A plus d’un titre tant le PS est fragilisé et ses membres, en définitive, bien peu respectés. Le comportement de l’encore actuel Président de tous les Français, entre autres élites de gauche, a de quoi laisser perplexe. 

Tantôt au théâtre parce qu’il l’avait promis à Michel Drucker de longue date, tantôt au Chili pour des raisons agendées sans doute aussi de longue date, François Hollande a déclaré qu’il n’irait pas voter ni au premier ni au second tour de cette primaire. 

Soit.

Cela dit, certains ont retrouvé dans le livre de Gérard Davet et Fabrice Lhomme, ce que le Président bientôt sortant avait dit de Benoît Hamon. On peut le lire ci-dessus, dans la capture d’écran qui illustre ce sujet.

Le fait est que cet ancien Ministre de l’Education a remporté le premier tour de la primaire et n’entend pas perdre le second. Normal, il ne s’est pas présenté pour perdre. Mais face à lui, Manuel Valls n’entendra pas non plus s’en laisser conter.

Tout cela peut déboucher sur le meilleur ou sur le pire, en ce sens, cette primaire est loin d’être banale. Car son vainqueur aura, ensuite, à affronter ou composer avec un jeune premier qui ne veut rien savoir de ceux qui furent ses pairs:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2017/01/18/ps-fin-de-part...

Ce mutant* a peut-être le vent en poupe mais de là à lui confier l’exercice de la charge présidentielle, il y a un pas à projeter avant de le franchir.

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2017/01/17/quelle-france-...

  

18/01/2017

PS, fin de parti?

Capture d’écran 2017-01-18 à 23.26.51.png

                                                                                       capture d’écran France2

Pendant que certains présidents vivent leurs dernières heures au pouvoir, pour l’un, leurs derniers mois, pour l’autre, leur manière de quitter le devant de la scène politique ne manque pas d’être remarquée à défaut d’être remarquable.

Sur la toile, circulent toutes sortes de rumeurs et autres pétitions à signer tandis que l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche inquièterait.

En France, c’est la mort en directe du Parti socialiste à laquelle on assiste chaque jour ou presque.

François Hollande a voulu et revendiqué être un président normal, est-ce à dire que son comportement serait celui de tout un chacun de nous?

Ce qui semble, en tous les cas, acquis pour lui, est qu’outre son record d’impopularité, il aura réussi à mettre son propre parti dans une situation assez inédite.

Qu’un jeune premier, autrefois son ministre et son protégé, fasse la fine bouche face aux candidats malheureux qui seraient obligés de se rallier à lui pour représenter la gauche à la présidentielle 2017, il fallait y penser. Emmanuel Macron a osé:

http://www.francetvinfo.fr/elections/presidentielle/polit...

 

15/01/2017

François Hollande, derrière l’hystérie en action, c’est selon

Capture d’écran 2017-01-15 à 19.29.45.png

                                                                            capture d'écran

L’information n’est pas passée inaperçue et cela se conçoit. Elle aurait même fait l’effet d’une bombe.

Le jour même du deuxième débat de la primaire citoyenne, le Journal du Dimanche (JDD) publie des propos qu’aurait tenus un proche de l’encore actuel Président de tous les Français.

Selon cet ami de François Hollande, ce dernier se serait dit prêt à soutenir la candidature d’Emmanuel Macron.

De même, Ségolène Royal qui estime savoir de sa propre parole qu’elle a du poids:

http://www.challenges.fr/politique/et-si-francois-holland...

Bien sûr, l’Elysée dément et Dominique Villemot, l’auteur des propos en question s’est fendu d’un sms au JDD pour contester les avoir tenus.

Cependant, la rédaction du JDD persiste et signe et refuse de remettre en cause le travail de ses journalistes.

Ambiance!

 

 

02/12/2016

Présidentielle française de 2017, la messe est loin d’être dite

 

Capture d’écran 2016-12-02 à 16.16.03.png

A toutes celles et ceux qui ne jurent -ou peu s’en faut- que par le Front National dont, faut-il le rappeler, les valeurs ne sont pas partagées par une majorité telle que sa Présidente de candidate à l’élection présidentielle se retrouverait de facto au second tour, voici qui pourrait les intéresser:

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/11/28/31001-201...

Et ce n’est pas la primaire de la droite et du centre ou alors, ce qu’il est convenu d'appeler  front républicain, qui seraient seuls en cause.

Car l’électorat français, tout mécontent qu’il se montre après ce quinquennat finissant, voire, les deux qui l’ont précédé, dispose d'autres représentants pour défendre ses intérêts que la seule fille de Jean-Marie Le Pen.

Un Jean-Luc Mélenchon, par exemple, a de fortes chances de prendre des voix que convoite ce Front National dont il se dit qu’il serait -devenu?- le premier parti de France.

Rien n'est donc encore acquis pour Marine Le Pen.

Et les sondages qui l’annonçaient ou l’annonceraient présente au second tour de l’élection présidentielle française auront, peut-être, à être révisés.

 

01/12/2016

La déclaration du Président normal.

Capture d’écran 2016-12-01 à 22.28.36.png

                     capture d’écran de: https://www.youtube.com/watch?v=A3P7fxoG3zQ

Finalement, après avoir entendu le bilan dressé par le Président d’encore tous les Français, on se dit qu’il a fait énormément pour la France!

Alors, pourquoi a-t-il été si conspué?

Avec toutes les réalisations qu’il a énumérées de son mandat pas encore achevé, comment en est-il arrivé là où il a chuté?

D’accord, il a admis quelques erreurs.

Seraient-ce à elles qu’on lui doit l’humilité d’avoir renoncé à poursuivre l’exercice de la fonction présidentielle?

François Hollande a été digne, lors de sa déclaration. 

Saluons au moins cela!

Pour le reste, l’avenir dira ce que le bilan de ce Président normal aura représenté pour la France. 

 

30/11/2016

Marine Le Pen et ses ardents défenseurs

Capture d’écran 2016-11-30 à 10.58.23.png


Après avoir publié ici-même* un sujet dans lequel j’ai affiché ma préférence dans le cadre de la présidentielle française de 2017, sujet également paru en courrier dans l’édition papier de La Tribune de Genève de ce 30 novembre, voici que de vives réactions ont révélé les grands démocrates que sont les sympathisants de la Présidente du Front National.

Il semble bien que, désormais, ne pas apprécier les idées sinon les valeurs défendues par Marine Le Pen apparaisse -presque- comme blasphématoire.

Mais non, les relais du Front National se mobilisent au nom de la liberté d’expression!

Au point que si vous ne souhaitez pas de Marine à l’Elysée en 2017, leur ardeur à vous dresser procès d’intention sur procès d’intention n’en finit pas de se déployer.

Alors que vous n’avez exposé là qu’un point de vue, pour eux, c’en est déjà trop. Décidément non, cette mouvance nationaliste et frontiste n’est pas celle du respect d’autrui.

Cette mouvance n’est que la déclinaison à peine masquée d’une pensée totalitaire et exclusive.

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2016/11/28/fillon-gagnant...

28/11/2016

Fillon gagnant, Marine à l’Elysée, non merci!

Partie de l’électorat français, versatile ou non, a voté.

François Fillon est arrivé largement en tête du scrutin de la primaire de la droite et du centre.

Il est piquant de lire comment les tenants de droits humains en arrivent à préférer une Marine Le Pen et son Front National de parti au candidat qui représente désormais le parti Les Républicains en lice pour l’élection présidentielle de 2017.

Que des Françaises et des Français mettent leurs espoirs dans un parti dont la fille de son père a tout fait pour qu’il devienne acceptable les regarde.

Que l’on colle à François Fillon toutes sortes d’étiquettes destinées à rebuter l’électorat ne contribue qu’à le dresser en épouvantail.

Voici que déjà l’on a visé la croix que portait Valérie Boyer, hier, tandis qu’elle s’exprimait en tant que porte-parole du vainqueur de la primaire de la droite et du centre.

Sans être ni catholique ni libéral, il n’est pas interdit de rester calme tandis qu’une croix s’affiche autour du cou d’une femme au parler clair.

Cependant, on le sait, la guerre contre le candidat de la droite et du centre à la présidentielle de 2017 n’a pas commencé hier et la France n’a pas encore dit son dernier mot.

Mais voir Marine Le Pen à l’Elysée, non merci.

 

27/11/2016

Fillon rassemble, Valls divise, Marine avise

Capture d’écran 2016-11-27 à 23.33.33.png

capture d’écran de: http://www.leparisien.fr/elections/presidentielle/gouvern...

 

Le vainqueur de la primaire de la droite et du centre n’en est qu’au début de ses peines.

Entre une France de droite et du centre prête à se rassembler derrière lui et une France de gauche qui se disloque au jour le jour, reste une France bleue marine qui glane tout ce qu’elle peut de voix de mécontents.

Bien sûr que la Marine nationale a un programme. Bien sûr qu’elle séduit une bonne partie de ses compatriotes par son programme.

Reste juste à savoir si la France encore à la sauce hollandaise, serait prête à avaler ce que lui concocte son Front national.

Dire de François Fillon qu’il incarne une droite libérale n’est pas une nouveauté. Au moins ne s’en est-il pas caché.

Ce qui est loin d’être le cas d’un François Hollande -alors candidat- qui avait fait de la finance son principal adversaire:

https://www.youtube.com/watch?v=lh2JVxt6Ga8

Le résultat, c’est qu’à l’heure actuelle, il risque bien d’en avoir de plus coriaces, d’adversaires.

http://www.leparisien.fr/elections/presidentielle/valls-n...

 

23:48 Publié dans Air du temps, Avaries, France, Politique, Pouvoirs, Pratiques | Tags : valls, hollande, france, présidentielle 2017 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Pauvre France?

15252664_10211949501238520_2598929847650845527_o.jpg

 

Pauvre France ou pas, ce qui s’y passe et s’affiche sur l’image ci-dessus reflète la réalité du jour.

Mais sans doute bien davantage, politique sinon humanité oblige.

La gauche qui va opter pour Alain Juppé après avoir voté pour François Fillon dans le seul but d’éliminer Nicolas Sarkozy aura signé la charte des valeurs de la droite et du centre et payé deux euros.

Pour qui aurait encore un soupçon de morale, s’abstenir.

De gauche, de droite, du centre ou de tout autre bord, c’est la stratégie qui risque bien de l’emporter.

Si la démocratie se résume à ce genre d'exercice, ainsi soit-elle!

 

25/11/2016

François Fillon et la bien-pensance, vent debout

Capture d’écran 2016-11-25 à 19.00.21.png

Si François Fillon sort vainqueur de la primaire de la droite et du centre, il aura remporté une première manche sur la bien-pensance qui pense si bien que tout autre qui se détourne de sa ligne est fustigé et plus encore.

L’Association des professeurs d’histoire-géo publie une tribune en réponse aux propos tenus par le candidat en lice pour le second tour de la primaire de la droite et du centre lors du débat de ce 24 novembre:

http://www.francetvinfo.fr/politique/les-republicains/pri...

Traité d’homophobe pour avoir refusé la dépénalisation de l’homosexualité, il s’en est expliqué:

http://www.huffingtonpost.fr/2016/10/27/francois-fillon-e...

Mais comme il est aussi cloué au pilori par les mêmes seuls qui pensent que l’on doit maintenir les sanctions vis-à-vis de la Russie, elle aussi homophobe, selon une éminente personnalité de la vie politique genevoise:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2016/05/04/les-agents-de-...

autant dire que François Fillon a fort à faire.

Quant à cette élue genevoise qui défend les droits de la femme, agente de l’Etat, à porter le voile, entend-elle les femmes en lutte contre cette forme de soumission?

Inutile de chercher l’erreur, la seule manière de penser bien appartient aux mêmes qui jugent et condamnent sans rémission.

 

24/11/2016

François Fillon ou la folie ordinaire. Ceci n’est pas un conte.

Capture d’écran 2016-11-24 à 02.29.41.png

capture d’écran de: http://rue89.nouvelobs.com/2016/11/21/catho-fillon-est-bo...

 

Petit tour d’horizon de ce qui se publie sur le vainqueur du premier tour de la primaire de la droite et du centre.

Et encore, ce qui suit n’est qu’un aperçu, certes éloquent et surtout représentatif de la cohérence des commentateurs de François Fillon:

http://www.lepoint.fr/politique/risque-de-manipulation-ma...

Et sur sa page Facebook, la représentante de la troisième génération des Le Pen partage une video ainsi commentée:

François Fillon, le 1er ministre qui inaugure la plus grande mosquée d'Europe à coté d'une fillette en hijab et se félicite de l'islamisation de la France. PARTAGEZ cette vidéo pour informer vos amis !

Message entendu, 42.229 partages: 

https://www.facebook.com/MMLPen.officiel/videos/125414827...

Eloge, ci-après, des Le Pen face à un Fillon dont le regard porté sur la Russie ne passe pas:

http://novorossia.today/la-france-invertebree-et-anti-chr...

Alors avec Laurent Joffrin et sa Sacristie, cherchez l’erreur:

http://www.liberation.fr/france/2016/11/21/sacristie_1530...