26/11/2016

La gauche s’interroge: Juppé ou Fillon? Rien n’est encore joué

Bien malin qui serait capable de prédire la victoire d’Alain Juppé ou de François Fillon au second tour de la primaire de la droite et du centre!

Le tout sauf a ses émules. De part et d’autre de l’Hexagone, on s'active mais aussi du côté de Bruxelles. Et des deux candidats en lice, ce haut lieu européen a sans doute désigné son favori.

Quoi qu’il en soit, le peuple français qui le souhaite, s’exprimera et décidera.

Non pas forcément qui affrontera Marine Le Pen, déjà pressentie au second tour de la présidentielle de 2017. Car c’est aller un peu vite en besogne et minimiser les chances des autres candidats à venir.

La gauche se concerte encore, même si elle s’interroge aussi pour demain dimanche:

http://www.francetvinfo.fr/politique/les-republicains/pri...

Tout reste possible donc tant on sait combien les sondages ne révèlent que ce qu’ils peuvent sinon ce qu’ils veulent.

 

25/11/2016

Fillon-Juppé, l’électorat volatil décidera

 

Faut-il être de droite ou du centre pour dire que le débat qui a opposé François Fillon à Alain Juppé, ce 24 novembre, a eu de la tenue?

Certainement pas.

Car même si l’on ne partage pas les valeurs qui y ont été défendues par les deux candidats au second tour de la primaire de la droite et du centre, ce qui a été avant tout appréciable a été la qualité des échanges.

Le défi était de taille, ce défi a été relevé et c’est à un véritable moment de politique et de démocratie que les téléspectateurs ont eu droit.

De telles prestations sont précieuses tandis que les attaques qui ont visé les candidats ces derniers jours menaçaient de dérapage ou autre perte de contrôle.

Il n’en a rien été.

La maîtrise qu’Alain Juppé et François Fillon ont observée est à saluer pour ce qu’elle révèle de la primauté que tous deux ont accordé aux valeurs qui les unissent plutôt qu’à la mise en avant de leur ambition personnelle. 

François Fillon autant qu’Alain Juppé se sont montrés à la hauteur de la fonction qu’ils briguent. A l’électorat, dimanche, de décider auquel des deux il accordera sa confiance.

http://pluzz.francetv.fr/videos/le_grand_debat_de_la_prim...

 

18/11/2016

Le choix

Capture d’écran 2016-11-18 à 00.05.36.png

Ce 17 novembre, s’est tenu sur France2, le dernier débat dans le cadre de la Primaire de la droite et du centre en vue de l’élection présidentielle française de 2017.

Ce débat a eu de la tenue.

On y a vu une NKM le recentrer à une ou deux reprises tandis que les questions posées dérivaient vers d’autres sujets que ceux qu’elles concernaient.

On y a vu des politiciens faire front face à des journalistes qui s’imposaient.

On y a aussi senti une forme d’union entre les candidats concurrents même si chacune et chacun, dans sa conclusion, a su défendre sa position propre.

Ce qui a été présenté ce soir au public a été de qualité.

Le fait est que la perplexité demeure quant à la suite qui sera donnée par la ou le candidat qui remportera cette primaire.

Et le véritable problème est sans doute là. Dans le désabusement qui s’est emparé de nombre d’électrice et d’électeurs face à trop de promesses électorales non tenues.

Or l’éloignement des urnes ou le choix du « tout sauf »  n’est pas la solution la plus heureuse. 

Elle l’a prouvé lors de l’élection de l’encore actuel Président de la France. 

Cet électorat qui a porté le candidat socialiste de l’époque au pouvoir et qui désormais le rejette sinon le conspue, ne peut sen prendre qu’à lui-même.

A moins de s’estimer avoir été trahi.