07/10/2017

A quand le duel Angot-Pussy Riot? La France et la Russie le vaudraient-elle?

Capture d’écran 2017-10-07 à 15.56.11.png

Elles nous manquaient, celles au secours desquelles ont volé nombre de nos compatriotes qui savent combien la Russie de Poutine tyrannise et malmène les siens. Pas un jour ou presque ne passe sans que cela ne nous soit rappelé dès lors que nous ne soyons tentés de l’oublier.

Donc, dans ce pays tenu par une main de fer, le sort de quelques jeunes filles qui ont eu le malheur de se produire dans une église en toute bonne foi sans doute, à en croire certains, en auront été pour leurs frais.

Ce groupe dit punk -dont il avait été rappelé, ici, le parcours et la qualité des prestations- a rencontré un tel écho médiatique que leur emprisonnement a, bien sûr, été relayé en boucle et plus encore pour dénoncer le système Poutine ou, disons, ce qu’il y aurait dans sa tête vu que certains s’y sont rendus.

Bref, sans dénier la lourdeur de la peine infligée à ces femmes ni se poser en soutien inconditionnel de qui l’a prononcée, il n’est pas interdit de proposer une position médiane et moins clivante.

Il n’est pas non plus interdit de mentionner que tout ce qui pourra être fait, énoncé, dénoncé et plus encore contre cette Russie de Poutine le sera.

On a eu droit à la séquence émotion ici, avec une couverture biaisée de la prestation des Pussy Riot dans l’Eglise du Christ Sauveur de Moscou, on attend la suivante. Angot, dont il est écrit, ici, qui elle serait « vraiment » face à Alekhina?

 

 

02/01/2014

Bombes


Chasser Vladimir Poutine du pouvoir, tel est le programme politique des punks russes désormais libérées suite à l'amnistie votée par la chambre basse du parlement russe, le 18 décembre 2013.

La Tribune de Genève, pour ne citer qu'elle, publie une photo et un article dans son édition des 28-29 décembre 2013, qui rend compte du combat que les jeunes femmes entendent mener.

On y apprend qu'elles se mobiliseront en faveur de la défense des droits de l'homme. 

La mise en évidence de leur corps reste toutefois leur mode d'action privilégiée.

A noter cependant que des objectifs de caméscopes amateurs, elles sont passées à ceux de photographes professionnels.

http://plucer.livejournal.com/55710.html

 

http://medias-presse.info/nadya-tolokonnikova-egerie-des-pussy-riot-devient-mannequin-pour-la-mode-feminine/4568

Pendant ce temps-là, des kamikazes se font exploser en Russie.

Elles aussi, ont été convaincues de mener un combat politique.

Et nombre de journalistes occidentaux y vont de leur appréciation pour donner des raisons à cette terreur. 

Sexuelles ou assassines, où est la victoire de telles bombes?

 

29/09/2013

Nadejda, la vie en jeu

 

L’ensemble des medias toutes tendances confondues évoque le sort réservé à l'une des membres du groupe punk russe, Nadjeda Tolokhonnikova.

La jeune femme dénonce des conditions de détention aussi évoquées par d'autres prisonnières dont Evgenia Khassis qui répond aux questions d’Osobaya Boukva 

O.B Peux-tu nous raconter ce qui se passe dans cette colonie, relativement à ce qu’évoque Nadejda dans sa lettre?

E. K.: Je peux. Mais je ne suis pas certaine que ça plaira à la communauté libérale et aux gens qui soutiennent Nadejda. (…)

Nadejda se comporte (…) en représentante de cet art contemporain auquel personne, excepté ses créateurs, ne comprend rien. * 

Le  28 février 2008, soit quatre ans avant la performance de la Cathédrale Saint Sauveur de Moscou qui a valu l'emprisonnement à Nadjeda Tolokhonikova, celle-ci participait avec ses amis à une scène sexuelle filmée au Musée National de biologie.

http://plucer.livejournal.com/55710.html

Le ventre de Nadejda est très bombé. Cinq jours plus tard, elle mettait au monde sa fille Hera dont tous les medias rappellent qu'elle est désormais séparée de sa mère.

La performance du Musée aurait été de l'art.

De la perception de la maternité, de l'art et de la prison, on peut discuter.

Et aussi rappeler que les jeunes femmes revendiquaient vouloir assumer leur peine.

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2012/08/23/la-guerre.html
 
 
 * http://www.lecourrierderussie.com/2013/09/27/evguenia-khassis-nadejda-tolokonnikova/?goback=%2Egde_4115378_member_276955766#%21


18:09 Publié dans Culture, Information, Medias, Politique, Pouvoirs, société | Tags : tokhonnikova, pussy riot, media | Lien permanent | Commentaires (16) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

07/08/2013

Russophobie, fond de commerce?

 

La média bien pensance occidentale n'en a pas bientôt assez de publier tous les scoops 
qui l'arrangent pour alimenter sa russophobie?

Dernière info en date relayée par l'ensemble des medias francophones, l'assassinat d'un religieux russe par un déséquilibré.

Parce qu'il soutenait les punks russes, on l'indique en titre pour faire croire au lien de cause à effet.

Aussi simple qu'habile pour orienter d'emblée le lecteur.

Combien de personnes ne sont-elles pas victimes de déséquilibrés?

Et combien sont-elles à être le souci de la média-sphère sinon dans le cadre de campagnes électorales ou de votations aux enjeux bien ciblés?

De combien de Chrétiens assassinés de par le monde, s'est-on ému dans les medias si prompts à s'offusquer du triste sort réservé à un prêtre orthodoxe dont l'accueil réservé à ce déséquilibré lui a été fatal?

Il ne s'agit pas ici de hiérarchiser des morts chrétiennes, loin s'en faut et bien au contraire.

Il s'agit de dénoncer un opportunisme cynique de médias avides de vendre de quoi entretenir leur russophobie.

Il est vrai que stigmatiser la Russie est plus aisé que de traiter la misère occidentale qui se cache pour ne pas mourir quand elle ne se suicide pas.

Plus aisé aussi que de s'en prendre à ceux qui expriment leur respect d'autrui par des actes de vandalisme quand ils ne poignardent pas tout ce qui leur résiste ou mieux, pillent des cadavres comme ce fut le cas à Brétigny-sur-Orge.*

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/07/13/temp-0b4bbf668...


Ce sujet a été publié dans La Tribune de Genève du 19.08.2013 et relayé ici: 

http://exprimeo.fr/article/9287/helene-richard-favre-deno...

03/03/2013

Pussy Riot, Genève-Moscou

 

Deux informations tombent ce jour sur le site de notre journal préféré.

La première indique une conférence qui se tiendra ce 4 mars à Genève,

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/L-inertie-du-peup...

La seconde, un spectacle qui a été interrompu à Moscou,

http://www.tdg.ch/monde/Le-spectacle-d-un-Suisse-sur-les-...

Je me suis souvent exprimée ici sur les Pussy Riot et ne tiens pas à commenter ces deux informations.

Mais en tant que Suissesse russophile et russophone, je souhaite indiquer le lien à cet interview qui m'avait été demandée par La Voix de Russie.

http://french.ruvr.ru/2012_08_27/ecrivaine-Helene-Richard... 

Comme on le constatera, je ne m'exprime pas sur la peine infligée aux jeunes femmes.

C'est en réaction au battage médiatique occidental que j'ai tenu à donner un point de vue moins conforme. 

Il m'appartient, ce soir, de le publier ici en contrepoint aux informations du jour livrées par La Tribune de Genève.

 

 

19:58 Publié dans Genève, Medias, Politique, Pouvoirs | Tags : pussy riot, genève, moscou | Lien permanent | Commentaires (49) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

08/02/2013

Paris, saccage en soutien aux Pussy Riot

 

Ce monument désormais coloré, célèbre la mémoire du corps expéditionnaire russe venu soutenir les alliés en France lors de la guerre de 1914-1918.

Il a été investi par les soutiens des Pussy Riot et recouvert de peinture rappelant les couleurs de leur tenue vestimentaire.

A lire les commentaires postés en réaction à  l'article qui évoque cette nouvelle action de soutien aux jeunes punks, on mesure l'impact de ce type d'action.

Outre la mémoire de la bravoure et de l'honneur saccagée, c'est le non sens d'une telle opération qui s'affiche de manière criante aux yeux des Parisiens.

 

http://www.20minutes.fr/article/1096337/statue-parisienne...

 

article_pussy.jpg

01:08 Publié dans Avaries, Medias | Tags : pussy riot, paris, statue place du canada, poutine | Lien permanent | Commentaires (49) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

04/01/2013

Pussy Riot, Mailly et les autres

 

Que la France accueille Inna Shevchenko sur son territoire pour son soutien aux Pussy Riot est un acte démocratique.

Que la Russie accueille Gérard Depardieu, non.

Normal dans un Hexagone au Président qui s'est autodécrété tel.

Jean-Claude Mailly a donc choisi son camp.

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2013/01/04/97002-2013010...

Il est vrai que la carrière de ces jeunnes femmes a de quoi faire pâlir Gérard Depardieu!

La comparaison était inévitable, qu'on le veuille ou non. L'est-elle vraiment?

Pour quiconque veut orienter le débat, elle se doit de l'être. 

Pour qui cherche à s'interroger sur les valeurs que véhiculent les uns et les autres, on se hâtera peut-être moins de lancer des jugements à bras le corps et à tout va.

 

 

13:05 Publié dans Culture, Medias, Politique, Politique française, Pouvoirs, société | Tags : depardieu, pussy riot, mailly, poutine | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

01/11/2012

"Pouvoir assassin"

 

Denis Muller, professeur d’éthique et de théologie aux Universités de Genève et de Lausanne salue la nomination au Prix Luther, des Pussy Riot, victimes du comportement tyrannique de Poutine.

Soit.

A quand un Prix Calvin pour honorer les vandales de l’Eglise orthodoxe de Genève?

Car c'est bien la même cause qui est dénoncée par ces actes profanateurs.

Cette cause dont le Professeur de morale et de théologie aux Universités de Genève et de Lausanne se félicite pour les courageuses iconoclastes.

1008458_pic_970x641.jpg

 http://voix.blog.tdg.ch/archive/2012/10/16/rouge-sang.html

 

 

 

16:25 Publié dans Genève, Politique, Pouvoirs, Religions, société | Tags : pussy riot, luther, calvin | Lien permanent | Commentaires (77) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

10/10/2012

DSK et "la révolte des chattes"

 

A quoi jouent les medias à s'acharner sur l'intimité de DSK et à louer des orgies de Pussy Riot organisées et filmées avec femme enceinte sur un lieu public?

DSK est un homme politique dont la vie privée a surgi sur le devant de la scène médiatique alors qu'elle avait jusque là bénéficié de l'omerta la plus totale.

Les Pussy Riot sont de jeunes punks restées inconnues du milieu musical russe avant d'occuper la une de tous les medias pour avoir ajouté à leur action de la Cathédrale de Moscou, une dimension politique absente de la scène filmée. 

DSK est un homme politique, il est traqué, les Pussy Riot sont des chattes en révolte, elles sont idolâtrées.

Quand la politique se perd en voyeurisme et exalte l'abus, l'information est menacée.

http://lci.tf1.fr/france/justice/dsk-face-a-la-chasse-a-l...

http://tempsreel.nouvelobs.com/topnews/20121010.AFP1594/r...

09/10/2012

Eglise-Etat

 

Invitée à participer à l'émission En ligne directe de ce lundi 8 octobre pour m'exprimer dans le cadre des Pussy Riot, je tiens ici à partager ce moment.

J'ai beaucoup apprécié la teneur du débat et la manière de le mener.

Parmi les points de vue exprimés, certains ont tenu à rappeler le rôle que devraient tenir idéalement un Etat et une Eglise.

A cet égard et en complément à l'émission, j'indique cet article qui permet de mettre en perspective un des point de vue émis et d'y réfléchir.

Lien à l'article: http://french.ruvr.ru/2012_10_08/Eglise/

Lien à l'émission: http://www.rts.ch/la-1ere/programmes/en-ligne-directe/4313680-les-pussy-riots-grandes-heroines-ou-petites-delinquantes-08-10-2012.html?f=player/popup&

00:21 Publié dans Air du temps, Justice, Medias, Politique, Religions, société | Tags : pussy riot, église, état | Lien permanent | Commentaires (12) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

02/10/2012

Pussy Riot, appel renvoyé

 

C'est à la demande de l'une des trois jeunes femmes condamnées, Ekaterina SAMOUTSEVITCH, que le procès en appel du jugement prononcé le 17 août dernier et qui devait se tenir ce lundi 1er octobre a été renvoyé au 10 octobre prochain.

La jeune femme a contesté la ligne de défense de ses avocats et les a récusés. 

Il est question d'évoquer des pressions qu'elle aurait reçues.

Cependant et selon les résultats d'un sondage officiel, plus d'un Russe sur deux serait critique envers l'action des Pussy Riot et plus d'un Russe sur deux considère leur condamnation justifiée.

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20121001.REU7190/le-...

 

 

01:53 Publié dans Pouvoirs, Religions, société | Tags : pussy riot, procès, appel | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

09/09/2012

Un juif, un homo, un Tadjik

C'est ici et c'est de l'art:    http://www.youtube.com/watch?v=mg4hhAxtFK

A observer, les réactions diverses du personnel et de la clientèle de ce grand magasin où cette simulation de pendaison se déroule. 

Pour qui n'aurait su les identifier, il s'agit là de membres des groupes punks russes Voïna et Pussy Riot.

 

 

18:44 Publié dans Medias, Pouvoirs, Pratiques, société | Tags : pussy riot, moscou, poutine | Lien permanent | Commentaires (21) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

23/08/2012

La guerre

La maladie est une chose, la volonté de détruire une autre.

Les jeunes femmes des Pussy Riot auraient été diagnostiquées par un psychiatre. Si elles n’ont pas vu leurs prestations s’achever dans un asile, c’est que leur raison n'aurait pas été considérée comme entamée.

Il faut donc considérer ce groupe allié à celui de « Voïna » (la guerre en russe) comme décidé au combat. Tel est d’ailleurs bien l’objectif visé par ces jeunes femmes, déclarer la guerre au pouvoir russe en place et la mener par des actions dites artistiques. 

Discuter de la peine infligée à ces femmes n'est pas ici le propos. Mais relever l’avalanche médiatique qu'elles ont voulu déclencher par leurs actions, oui. Car c’est de manière consciente et décidée que ces femmes ont mené leur guerre.

C’est pourquoi la sentence qui leur a été infligée ne les a pas effrayées. Résolument combattantes, elles revendiquent leur sort et refusent de se porter victimes. C’est leur droit. Qui le contesterait? 

Dans ce cas, les rappels de Goulags ou autres époques dites staliniennes par certains medias ont bon dos de la part de ceux qui, autrefois, ne se hâtaient pas d’en faire leurs grands titres.

On dira qu'ils ne savaient pas. 

 

12:09 Publié dans Air du temps, Medias, Politique, Pouvoirs | Tags : pussy riot, voïna, medias | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

21/08/2012

Blasphème

 

 

Dans son édition de mars 2012,  La Vie Protestante avait consacré un dossier au blasphème. Parmi les différentes personnalités qui s’exprimaient, Pierre Gisel précisait qu’ Il existe dans le code pénal suisse un article qui punit toute personne ayant publiquement offensé ou bafoué les convictions d’autrui en matière de croyance (art.261)  mais il n’a pas été appliqué depuis des décennies.(…)

Dans une résolution sur la liberté d’expression et le respect des croyances datant de 2006, l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe s’est d’ailleurs montrée très réticente à l’idée d’instaurer le blasphème comme infraction pénale (mais plus favorable à) œuvrer activement à la prévention du discours de haine dirigé contre différents groupes religieux ou ethniques.

On vient d’assister au déchaînement médiatique qui a fait suite à la peine retenue contre les Pussy Riot à Moscou. Compte tenu du contexte politique international tendu dans lequel cette sentence est tombée, chacun y va de son argumentaire pour la vilipender, la justifier ou l'estimer excessive ou trop modérée.

Quand l’art s’intéresse à la religion et que la politique s’en mêle, la justice s’emmêle-t-elle aussi?

 

http://www.vieprotestantegeneve.ch/

 

17/08/2012

Pussy Riot, medias et jugement

 

Voina est un mot russe qui signifie la guerre. Voina, c'est aussi le nom d'un groupe créé en 2007 par des étudiants en philosophie de l'Université d'Etat de Moscou.

Pussy Riot appartient à ce groupe.

Leur but? Ebranler l'image de la Russie. Avec l'écho rencontré dans la plupart des medias occidentaux, leur message a trouvé ses relais.

Pour leurs actions, c'est la violence qui est revendiquée. Qu'elle soit de rue ou d'ordre symbolique, elle opère dans des lieux de culture, de culte ou dans des surfaces commerciales.

Scènes d'orgies dans un musée ou de masturbation avec un poulet dans un supermarché, telles sont entre autres faits artistiques, la manière qu'a ce groupe d'exprimer son amour de la Russie.

Ce qu'on sait peut-être moins, est que ce groupe a été lauréat d'un prix décerné par le Ministère de la culture russe au printemps 2011. Cette récompense a surpris. Elle primait le dessin d'un pénis géant sur un des ponts de Saint Pétersburg.

S'émouvoir du sort réservé à ces jeunes est une chose.Se demander comment on recevrait ici de telles actions dans nos musées ou nos différents lieux de culte, une autre.

Car assister à ces manifestations artistiques dans les églises, les temples, les mosquées ou les synagogues de nos pays occidentaux, serait-il vraiment du goût de chacun?

Le jugement vient de tomber. Autant dire que certains medias ne mâchent pas leurs mots. Procès stalinien titre le Huffington Post.

 

http://plucer.livejournal.com/55710.html

http://nataly-lenskaya.livejournal.com/348825.html

14:35 Publié dans Medias, Politique, Pouvoirs | Tags : pussy riot, poutine, medias occidentaux | Lien permanent | Commentaires (112) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg