14/12/2016

Vladimir Poutine, autant en emporte les journalistes

Capture d’écran 2016-12-14 à 22.07.50.png

                                                capture d’écran: rtl.fr

Le président de la Fédération de Russie, après avoir été identifié et renommé en Hitler, en Staline, en Ivan le Terrible, l’est désormais en pays.

C’est Alain Duhamel, pourtant journaliste aguerri, qui le présente ainsi:

http://www.rtl.fr/actu/politique/alep-le-veritable-vainqu...

Comme un autre de ses confrères sur son blog, emporté par sa prose -ou son humeur- voici que le journaliste français se surpasse pour évoquer le président russe.

Aussi, ne parle-t-il jamais de la Russie, ni de son armée ni de tout autre commandement militaire mais du seul « Poutine » et de son aviation, de ses bases militaires, de ses alliés et de ses adversaires.

On a bien compris que de nombreux journalistes ne se donnent plus la peine d’informer.

Mais de là à dire tout ce qui leur passe par la tête sans la moindre considération de leur public, il y a un pas qui semble allègrement franchi.

Un peu de déontologie, un peu de mesure et de nuances, serait-ce trop demander?