28/05/2015

De Noé à Sem, laïcité et antisémitisme en question

505px-Nuremberg_chronicles_-_f_15v.png

Six  mois de prison ferme pour propos antisémites, telle est la peine qui vient d'être infligée à un citoyen genevois.*

La définition du terme d'antisémite a varié au cours de l'Histoire.

Il a été construit en opposition à celui de sémite, lui-même créé à partir du prénom du personnage de Sem, fils de Noé.

Autant de références bibliques diversement lues et qui suscitent controverses et polémiques.

Au nom de la laïcité, il a été interdit à des écoliers genevois de participer de manière active à l'oeuvre de Benjamin Britten, L'Arche de Noé. **

En vertu de la lutte contre la haine raciale, ethnique et religieuse, des propos offensant une des populations dont le nom a été forgé sur celui de Sem, dernier fils de Noé, sont condamnés.

La Bible et ses personnages n'ont pas fini de faire parler d'eux.

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/six-mois-prison-f...
 
**  http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/dip-coule-arche-n...