snowden

  • Snowden sans mesure

    Imprimer Pin it!


    Chaque samedi Le Temps ouvre ses colonnes à une chroniqueuse qui évoque l’échange opéré par deux familles, l’une suisse et l’autre russe.

    S’agit-il de fiction ou de réalité, on l’ignore.

    On comprend en tout cas que la Russie y est présentée sous un jour très particulier.

    Dans la deuxième de ces chroniques, c’est la plus haute fantaisie qui domine. Le titre, sans ambiguïté, le confirme: Snowden à l'aéroport de Moscou? Pas du tout.

    Le récit se déroule au gré de constructions aussi hasardeuses qu’invraisemblables où se mêlent de manière confuse, divers éléments arrangés selon le bon vouloir de la chroniqueuse.

    En tant que Suissesse, je ne puis tolérer que s'écrive n’importe quoi sur un sujet aussi délicat et sensible qu’est l’affaire Snowden.

    Et qu’un quotidien d’audience internationale tel que Le Temps se prête à ce triste jeu est d’autant plus désolant sinon accablant pour l’image qu’il renvoie de la Suisse en Russie.

    En voici pour preuve une première réaction qui évoque aussi un article paru dans Le Figaro.

    Le propos est à lire ou à écouter ici: 

    http://french.ruvr.ru/radio_broadcast/217362642/232146805/