03/07/2017

La France à Versailles, pendant ce temps-là, en Syrie

 

Capture d’écran 2017-07-03 à 16.25.46.png

Tandis que le Président de la République française vient de s’exprimer à Versailles et annoncer, entre autre, qu’il y reviendrait tous les ans devant le Congrès, ne pas perdre de vue ce qui se passe en Syrie importe.

Car c’était une évidence à prévoir alors que le même Président recevait, dans ce même Versailles, son homologue russe et que tous deux avaient discuté de l’avenir de ce pays mutilé par tant d’années de guerre.

Sous l'apparente ouverture quant au maintien au pouvoir du Président Bachar el-Assad, demeurait, en veille, l’avertissement selon lequel, en cas de recours à l’arme chimique, la France riposterait.

Or voici qu’on apprend ce qui se trame peu avant la tenue de prochaines négociations sur la Syrie qui auront lieu les 4 et 5 juillet à Astana.

Tenir des discours où les jugements n’épargnent pas les gouvernements et les présidences qui ont précédé l’avènement de la France mise en marche sinon au pas et rappeler à la souveraineté des peuples ne doit pas en concerner que quelques uns bien choisis.

Quant à la dignité, souvent rappelée aussi par Emmanuel Macron devant le Congrès, il serait bon qu’il ne la bafoue pas lui-même par trop de postures.

Aussi, sur la Syrie, pour ne parler que d’elle, puisse-t-il ne pas se laisser abuser par autant d’actes susceptibles de se commettre sous de faux drapeaux.

C’est là tout ce que nous souhaitons pour la France qu’il préside mais aussi sinon surtout pour la Syrie déjà bien trop meurtrie.

  

17/04/2017

Un Président sur le départ, le sang à l’honneur...

Capture d’écran 2017-04-17 à 17.51.48.png

Rappelez-vous, c’était il y a un peu plus d’un an.

Le 4 mars 2016, le très prochain ex-Président de tous les Français remettait la Légion d’Honneur au Prince héritier saoudien.

La décoration avait fait jaser et c’est peu dire.

Voici que dans le cadre de ce qui est appelé la promotion de Pâques, François Hollande distingue Laurent Fabius. Oui, vous savez, celui qui a salué Al Nosra pour son bon boulot.

Difficile, pour cette présidence bientôt achevée, de dissimuler quelques préférences sinon de confirmer certaines options politiques. Et ce d’autant lorsqu’on se permet d’appeler un homologue par son seul nom de famille.

Voyez ici, à la minute 1,58 comment, après avoir énoncé divers noms de la politique française, le Président de la Fédération de Russie est évoqué.

A ma connaissance, peu de Chefs d’Etat s’ils se sont accordés ce privilège, se sont exprimés ainsi en parlant d’un de leurs collègues.

Mais un Président sur le départ, peut-être que ça ose tout?

 

16/04/2017

Syrie, la terreur torpille même l'espoir

Capture d’écran 2017-04-16 à 23.31.26.png

Imaginez-vous, dans un autobus prêts au départ vers l’espoir et soudain, tout vole en éclat.

L’attentat suicide, déjà qualifié de plus meurtrier qui ait été commis en Syrie, a fauché la vie de plus d’une soixantaine d’enfants.

Ce samedi 15 avril, ce sont, au total près de cent trente personnes qui ont été entraînées vers la mort par un kamikaze.

Une guerre, on sait son lot d’horreurs. Mais on sait aussi qu’un terme peut y être mis.

Là, ces bus étaient ceux qui devaient, justement, transférer des personnes d’un lieu à un autre selon un accord trouvé entre groupes rebelles et forces armées loyalistes.

Alors?

Si même une tentative qui s’inscrit dans un plan de résolution du conflit est sabotée par la terreur, combien d’autres encore devra-t-on compter jusqu’à ce que cette guerre prenne fin?

La France condamne fermement l’attentat, la formule est devenue telle qu’elle se vide peu à peu de tout sens.

En cette fin de dimanche de Pâques, une immense tristesse étreint.

 

23:35 Publié dans Avaries, Etat islamique, Guerre, Humanité, Moyen-Orient, Politique, Pouvoirs, Syrie | Tags : syrie, terrorisme, guerre | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

07/04/2017

Syrie, le sang contre le sang

Capture d’écran 2017-04-07 à 11.45.30.png

                                                                                             capture d’écran: francinfo

Donald Tump a frappé.

Ses menaces, il les a mises a exécution. Avant même toute confirmation de la responsabilité attribuée à Bachar-el-Assad de l’attaque qui a meurtri et endeuillé une fois encore la Syrie.

Pour un Président qui n’a cessé de revendiquer la souveraineté de son pays sinon celle d’autres, le résultat se connaît.

Il vient de bafouer celle de la Syrie.

Que cet homme ait été perçu comme imprévisible reste un euphémisme. Le voici lancé à l’attaque pour verser le sang contre le sang.

L’avenir qu’il semblait promettre au Moyen-Orien n’a plus rien de paisible. On est loin de la romance quand bien même elle était susceptible d’être perçue.

Pour le reste, à un mois de la fin de son mandat, François Hollande s’exprime. Et pendant ce temps-là, la France se prépare à sa succession...

06/04/2017

Syrie, la menace d’action unilatérale des Etats-Unis

 

Les horreurs de la guerre sont une réalité.

Celle des mensonges qui les accompagnent, une autre qui a été souvent dénoncée. Pour quels effets et avec quel résultat quand on observe comment, jour après jour, l’information se fabrique?

La Syrie est à nouveau le théâtre d’horreurs dont on apprend en temps presque réel qui en serait à l’origine tandis que la Russie conteste l’accusation portée contre le régime de Bachar el Assad.

Avec l’élection de Donald Trump, un espoir de paix au Moyen Orient semblait se dessiner. Il avait, en tous les cas été exprimé ici.

Qu’en sera-t-il désormais que le Président américain a durci le ton envers la Russie dont le soutien à la Syrie est pointé du doigt?

La menace d’action unilatérale proférée par la représentante des Etats-Unis à l’ONU, Nikki Haley, ne laisse rien présager de bon.

Mais selon Le Parisien, en dépit du pessimisme de certains diplomates, l’espoir d’accord entre Occidentaux et Russes existerait. 

Puisse-t-il en être ainsi! 

 

 

17/12/2016

De la Poutinomania à la chasse aux sorcières

Capture d’écran 2016-12-16 à 23.48.00.png

                                          capture d’écran de: http://pluzz.francetv.fr/videos/c_dans_lair.html

 

Que d’heures d’antenne accordées au portrait ou -à ce qu’on en dresse- de Vladimir Poutine, ces derniers jours!

Tous médias confondus, les voici qui multiplient les débats entre experts et autre spécialistes qui tous, nous livrent leur version du président russe.

Il est ceci, il veut cela, il agit ainsi, il pense que, etc etc...

Le sommet, on croit sans cesse l’avoir atteint mais non, voici qu’une nouvelle émission et ses intervenants nous entraînent à un niveau encore plus élevé.

Avec ça, si le public n’est pas enfin au top de ses connaissances en matière de Russie de Poutine sinon de Poutine tout seul, puisque selon Alain Duhamel, il serait un pays*, alors vraiment, il a dû manquer un épisode.

Mais les échanges contradictoires s’ils en sont, ne constituent pas l’unique activité du quotidien médiatique. C’est bien au-delà qu’on est entraîné dans l'extrait ci-après:

https://www.youtube.com/watch?v=s53YJSlhKgo

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2016/12/14/vladimir-pouti...

 

16/12/2016

Voici revenu le temps des articles assassins

Capture d’écran 2016-12-16 à 15.12.02.png

Après le succès engrangé par Laurent Delahousse, suite au documentaire qu’il a présenté, ce 15 décembre au soir sur France2, le voici revenu à un autre regard sur la Russie, ma foi toujours aussi sympathique.

En témoigne l’image qui illustre ce sujet.

Le HuffingtonPost ne s’est certes pas fait connaître, jusque là, pour une quelconque inclination à vouloir informer de manière objective sur la Russie. L’article qui suit et qu’a relayé Laurent Delahousse sur son compte Twitter le confirme:

http://www.huffingtonpost.fr/jeanpierre-filiu/designer-en...

Pour son auteur, la conception qu’a du pouvoir Vladimir Poutine se résume ainsi: Vive les régimes et à bas les peuples!

On admirera, au passage, la formulation toute en finesse et en nuances.

Pour un professeur des universités en charge du Moyen-Orient à Sciences Po, on se serait peut-être attendu à plus subtile mais c’est sans doute trop exiger.

 

14/12/2016

Vladimir Poutine, autant en emporte les journalistes

Capture d’écran 2016-12-14 à 22.07.50.png

                                                capture d’écran: rtl.fr

Le président de la Fédération de Russie, après avoir été identifié et renommé en Hitler, en Staline, en Ivan le Terrible, l’est désormais en pays.

C’est Alain Duhamel, pourtant journaliste aguerri, qui le présente ainsi:

http://www.rtl.fr/actu/politique/alep-le-veritable-vainqu...

Comme un autre de ses confrères sur son blog, emporté par sa prose -ou son humeur- voici que le journaliste français se surpasse pour évoquer le président russe.

Aussi, ne parle-t-il jamais de la Russie, ni de son armée ni de tout autre commandement militaire mais du seul « Poutine » et de son aviation, de ses bases militaires, de ses alliés et de ses adversaires.

On a bien compris que de nombreux journalistes ne se donnent plus la peine d’informer.

Mais de là à dire tout ce qui leur passe par la tête sans la moindre considération de leur public, il y a un pas qui semble allègrement franchi.

Un peu de déontologie, un peu de mesure et de nuances, serait-ce trop demander?

 

13/12/2016

Alep, libérée, regards croisés.

Capture d’écran 2016-12-13 à 00.18.33.png

capture d’écran de: http://www.ledauphine.com/france-monde/2016/12/12/scenes-...

Alep libérée, inutile de dire que les points de vue divergent pour commenter ce jour qui marque un tournant historique dans une guerre dont plus aucun terme de la langue n’est apte à rendre compte de ce qu’elle implique de vies détruites et autres saccages.

Ci-dessus, un article du Dauphiné.com, dont le lien est indiqué en référence sous l’image qui illustre le sujet, ci-après, ce qui a été publié  par le HuffingtonPost qui met quelques bémols à la reprise d’Alep et aux conséquences déterminantes qu’elle aurait pour les uns et les autres.

Et de citer Jean-Marc Ayrault, ministre français des Affaires étrangères, en conclusion:

http://www.huffingtonpost.fr/2016/12/12/grace-a-ses-recen...

Enfin, voici, pour sa part, ce qu’écrit Pierre Le Corf, ce Français que d’aucuns connaissent pour le lire sur Facebook ou pour l’avoir découvert dans les divers documentaires qui lui ont été consacrés, entre autre par France3*:

https://www.facebook.com/pierrelecorf

http://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/qui-est-p...

12/10/2016

En Syrie, Dieu...

Capture d’écran 2016-10-12 à 13.26.07.png

Bien sûr qu’on a décrété, un jour par la voix d’un célèbre  philosophe que Dieu était mort.

Et encore, n’a-t-on sans doute pas toujours pris la mesure de ce que concevait Friedrich Nietzsche tandis qu’il évoquait cette mort de Dieu. A cet égard, Wikipedia renseigne de manière intéressante:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Dieu_est_mort_(Friedrich_Ni...

Quoi qu’il en soit, la problématique de Dieu et de Son existence demeure un sujet de réflexion à laquelle chacune et chacun apporte sa réponse ou son absence de toute réponse possible, c’est selon.

Mais quand vous entendez ce choeur chanter, quand vous songez à autant de vies semblables à celles dont les voix s’élèvent ici, en Géorgie:

http://www.koreus.com/video/choeur-chante-arameen-pape-fr...

vous ressentez une émotion ou non, c’est selon, encore une fois.

Le fait est que le bon boulot accompli en Syrie a permis de tuer, d’égorger autant de réfractaires aux rebelles modérés.

Alors oui, on peut penser tout ce qu’on veut du christianisme, on peut estimer que Dieu est mort mais on ne peut ignorer le sang versé par autant d’innocents dont bien peu se sont préoccupés du sort.

Merci, encore une fois à Jean-S.Gowrié d’avoir publié en commentaire au précédent sujet de ce blog, la video de ces choristes.

 

09/10/2016

Cynisme et crimes de guerre

IMG_1003.jpg

Le Prix Nobel de la paix vient d’être remis au Président colombien qui, a risqué tout son capital politique pour mettre fin à un demi siècle de guerre fratricide selon ce qui est rapporté par le grand quotidien français Le Monde de la décision prise par la Fondation pour honorer Juan Manuel Santos.

Le bilan actuel de cette guerre fratricide est de plus de 260’000 morts, 45’000 disparus et 6 millions 900’000 déplacés, toujours selon Le Monde.

En Syrie, dont Wikipedia nous dit qu’il s’agit d’une guerre civile ou révolution qui a débuté en 2011 dans le contexte du Printemps arabe, c’est, toujours selon l’encyclopédie en ligne, près du double de morts et de disparus que l’on compte.

S’exprimer sur ce conflit ravageur et se risquer à refuser le point de vue manichéen qui classe dores et déjà les bons et les méchants, est devenu presque impossible tant les sensibilités se sont aiguisées.

N’a-t-on mieux à faire que de s’accuser de tel ou tel parti pris? N’a-t-on mieux à penser que de considérer d’emblée les uns du bon côté parce qu’ils auraient compris l’inhumanité de ceux qui sont de facto, du mauvais côté?

N’y aurait-il pas plus urgent à réaliser comment pareil carnage a pu dégénérer tandis que l’on brandissait la démocratie bafouée et qu’on incitait à se révolter contre celui qui tenait le pays d’une main de fer?

Combien de fois n’a-t-il pas été recouru à ce scénario du président abusif ou corrompu pour mobiliser des foules?

Le résultat?

Autant de démocraties nouvelles que d’espoirs déçus sinon en attente de se voir concrétisés. Mais l’essentiel a été accompli, le cynisme a oeuvré.

 

18:42 Publié dans Air du temps, Avaries, Guerre, Moyen-Orient, Politique, Pouvoirs, Pratiques | Tags : proche-orient, syrie, guerre | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

03/10/2016

Droits humains, la belle affaire

Capture d’écran 2016-10-03 à 00.45.50.png

capture d’écran de: * http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2015/02/26/31002-2015022...

La nouvelle est tombée ce jour, le Pape a donné son accord pour l’ouverture accélérée d’une procédure de béatification du Père Hamel, égorgé alors qu’il célébrait une messe en l’Eglise de Saint-Etienne en Rouvray.

De la cérémonie religieuse qui s’est tenue, ce dimanche 2 octobre suite à la réouverture de l’Eglise, il ne sera pas question ici, les médias en ont rendu compte.

Ce qui motive ce sujet est une pensée pour les Chrétiens d’Orient.

Dans un silence médiatique confondant, un nombre incalculable d’entre eux a été massacré.

Il existe, heureusement, des personnes qui n’ont jamais ménagé leurs efforts pour rappeler le sort d’une communauté en voie de disparition.

Ainsi en est-il, par exemple, de Patrick Karam qui ne cesse d’alerter sur les conditions dans lesquelles se trouvent autant de Chrétiens.

Honneur soit rendu à son combat contre l’indifférence avec laquelle l’Occident laisse mourir des milliers d’être humains.

L’an dernier,  Jean d’Ormesson s’est exprimé, lui aussi, sur ce qu’il n’a pas hésité à appeler génocide*.

Pour tant de défenseurs de droits humains qui ne manquent jamais une occasion de s’élever contre qui les bafoue, on admire leur précipitation à dénoncer l’insoutenable: 

http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2016/08/15/31002-2016081...

 

01/10/2016

Alep autrement

Capture d’écran 2016-10-01 à 21.20.58.png

 capture d’écran de: http://www.tdg.ch/monde/moyen-orient/Le-principal-hopital...

 Dans le précédent sujet de ce blog, un extrait de propos tenus par l'islamologue Bassam Tahhan sur Alep a été cité.

En commentaire, a été posté l’ensemble de l’entretien accordé par cet homme de Lettres qui revient, entre autre, sur l’appellation de boucher attribuée au Président syrien.

Il est important de suivre ces quelques vingt minutes que dure l’interview de Bassam Tahhan.

Ne serait-ce que pour saisir la complexité d’enjeux qui obligent à une prise en considération moins partielle et partiale que celle qui est ressassée par les représentants de la communauté internationale:

https://www.youtube.com/watch?v=Awe2ASdZExs

Dans ce sens, quand nombre de commentateurs dénoncent la propagande qui caractériserait l’information livrée par certains pays, on se demande si la conscience de leurs semi-vérités à eux -sinon de leurs mensonges- les effleure.

Au bénéfice du doute, ils ont droit.

Mais le public auquel ils s’adressent est lui aussi en droit de savoir ce qui se passe et non ce qu’on lui impose de savoir.

 

Alep, rappel et autres considérations

Capture d’écran 2016-10-01 à 00.07.32.png

                                                  capture d’écran Twitter #bassamtahha

Certains le connaissent, il est islamologue, politologue et professeur de Lettres arabes.

Bassam Tahhan est Franco-Syrien.

Alors que la situation à Alep alerte tant de médias, voici ce qu’il en dit:

https://twitter.com/hashtag/bassamtahhan?src=hash

Mais qui ignorerait, encore, que l’information, pis, l’émotion soit sélective?

A leur corps défendant ou pas, les journalistes qui contribuent à répercuter des points de vue orientés vont au-delà de l’information. 

Ils jugent et décident qui est victime de qui et comment.

Pendant ce temps-là, la vie s’en va mais comme ils savent à cause de qui et pourquoi, ils continuent de montrer du doigt les mêmes.

Puisse ce sinistre procédé cesser avant qu’il ne soit trop tard, c’est ce qu’il ne reste plus qu’à souhaiter à autant de martyres en Syrie et partout ailleurs où l’innocence est prise en otage.

 

29/09/2016

MH17, Syrie, la Russie en ligne de mire

Capture d’écran 2016-09-29 à 13.31.05.png

                         capture d’écran de: https://www.rt.com/news/361020-us-politics-reality-show/

Concours de circonstances ou pas avec la situation en Syrie contre laquelle des voix s’élèvent pour viser la Russie, voici que l’on a eu droit au rapport d’enquête relatif au crash du MH17 de la Malaysian Airlines survenu le 17 juillet 2014 dans l’est de l’Ukraine.

Ces premières conclusions, rendues par le parquet néerlandais, sont toutefois contestées par le producteur du missile Bouk qui s’en explique ici:

https://francais.rt.com/international/26967-conference-pr...

Quant à ce qui se passe en Syrie, le point de vue d’un expert militaire auquel parole a été donnée par la RTS, il ne manque pas d’intérêt:

http://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/syrie--tension-entr...

A noter, si jamais, cette 4e guerre mondiale dont parle le présentateur vedette.

Lapsus peut-être a-t-il répondu au twitt que je lui ai adressé pour lui signifier l’intérêt de l’interview qu’il avait réalisée et le questionner sur cet étrange décompte de guerres.

 

13:39 Publié dans Air du temps, Information, Medias, Pouvoirs, Pratiques, Russie, Syrie | Tags : information, syrie, médias | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

26/09/2016

Complicité de crimes de guerre, si...

Capture d’écran 2016-09-26 à 15.40.57.png

Le successeur de Laurent Fabius au Quai d’Orsay semble avoir bien appris la leçon.

Il ne souligne, certes pas comme son prédécesseur, la qualité du boulot fait en Syrie par Al Nosra ni d’autres propos concernant la présence sur Terre du Président syrien.

Le fait est que là-contre, plainte a été déposée, en son temps comme l’indique cet article du Figaro daté du 10 décembre 2014:

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/12/10/97001-201412...

Dans le cadre d’une de telles horreurs guerrières dont la Syrie est encore le théâtre, est-il vraiment utile de ne rappeler à leurs responsabilités que deux pays seulement?

Quel intérêt la France trouve-t-elle à prendre à ce point parti?

Certes, il n’est pas attendu d’humanisme au-delà du raisonnable de la part d’un gouvernement quelconque mais tout de même, le début de ce qui s’apparenterait à du bon sens en devrait-il être à ce point absent?

Que reste-t-il au citoyen lambda face à de telles prises de position sinon de les déplorer?

C’est si peu.

 

04/08/2016

Syrie, au-delà des fanatismes, puisse la diplomatie...

Capture d’écran 2016-08-04 à 11.42.47.png

                                    https://www.youtube.com/watch?v=PXd0tRiRweo

Les explications sur la guerre en Syrie sont aussi nombreuses que les points de vue sont variés.

Parmi les intervenants, sans hésiter, certains prétendent exposer la vérité.

Bien hardi qui ose la détenir quand tant d’intérêts, avoués ou non, sont en jeu!

Quelles que soient les raisons des uns et des autres, toutes sont valables aux yeux de leurs défenseurs, sans quoi, aucun ne se mobiliserait.

Une évidence qui a déjà causé la mort de centaines de milliers de personnes et mis une région à feu et à sang.

Convoquer la diplomatie reste le seul espoir qui vaille.

 

 

25/07/2016

Alep, Nice, la vie ordinaire brisée

des-syriens-evacuent-le-quartier-rebelle-d-hayy-aqyul-a-alep-frappe-par-un-raid-aerien-le-22-avril-2016_5588171.jpg

La polémique* qui sévit en France entre une policière et le Ministre de l’Intérieur est vite devenue politicienne.

Rien d’étonnant à cela quand on sait le mépris de tant de vies détruites un peu partout dans le monde.

Au nom de la démocratie, la droite sarkozyste n’a-t-elle pas attaqué la Libye?

Au nom de la démocratie, la gauche hollandienne ne lui a-t-elle pas emboîté le pas en Syrie?

Pour quel résultat?

Mourir à Nice, à Alep ou à Ansbach**, c’est avoir perdu sa vie pour des politiques.

Choisies ou non par les victimes, elles ont réglé leur sort.

Ni la France, ni l’Allemagne ne sont en guerre mais leurs citoyens ne sont plus épargnés par les orientations de leurs gouvernements.

 

* http://www.bfmtv.com/societe/nice-la-policiere-qui-accuse... 

 

** http://www.20minutes.fr/monde/1897963-20160725-allemagne-...

 

Sujet paru en page 18 de l'édition papier de La Tribune de Genève du 27 juillet 2016 sous le titre: Nice, Alep, Ansbach...

 

 

05/05/2016

Palmyre, un concert à suivre en direct

proxy.jpg?t=HBhaaHR0cHM6Ly9tZWRpYS5ndWltLmNvLnVrL2E2OTY0NzE5MGUwNTM2MmYyZDQ3MmRjNjg2MGZiZjRkYTFiYzdmMzYvMF8xMDBfNDcxOF8yODMyLzQ3MTguanBnFNxJFMomHBSEBhSUAwAAFgASAA&s=xDyec6cWyou4pP-VDDQjcxUR_Ts-Umlwk3H_6SYENnk

En ce jeudi de l’Ascension pour qui en connaît encore le sens tandis que les fêtes chrétiennes ne sont, pour certains, plus que d’énigmatiques désignations de jours de congé, on apprend qu’un concert sera donné sur le site de Palmyre libérée:

https://francais.rt.com/international/20110-musique-orche...

Peut-être que notre élue socialiste Sandrine Salerno, pourfenderesse de droits fondamentaux soi-disant bafoués en Russie alors qu’elle se pose en ardente défenderesse du port du voile pour les « agents de l’Etat » y sera sensible?

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2016/05/04/les-agents-de-...

Palmyre, reprise aux djihadistes qui torturent et décapitent sans le moindre état d’âme tout ce qui gêne leur avancée, doit son salut à l’armée de celui que l’Occident bien-pensant a pris pour habitude d’appeler « dictateur sanguinaire» . 

Soutenu par les forces armées russes, il a redonné au monde sa Perle du désert.

Difficile, en de telles circonstances, de ne pas penser à celui dont on a dit qu’il avait incarné Palmyre, je veux parler, de Khaled al Assaad auquel il a été rendu hommage ici:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/08/19/khaled-al-assa...

 

29/04/2016

Ces mots qui tuent

 

w.png

http://www.geopolintel.fr/article1008.html

 

Lors de la table ronde sur la désinformation qui s’était tenue au Club suisse de la presse, le 2 mars dernier*, il avait été question de ce qu’on appelle éléments de langage.

Voici un article, ci-après, que je prie chacune et chacun de lire avec la plus grande attention tant il montre comment se fabrique la réalité que l’on souhaite transmettre à un public grâce à cesdits éléments de langage

Quand on énonce, ici, que l’information est orientée, les réactions sont diverses. Rien de plus normal si et quand on a fait le choix d’une ligne à suivre que l’on n’est pas forcément enclin à remettre en cause.

Dans ce sens, nul(le) n’est obligé(e) d’adhérer aux propos tenus sur ce blog. Mais contester que l’information se fabrique selon certains intérêts et non selon la réalité de faits reste discutable.

Dès lors, quand un autre point de vue est livré, ici ou ailleurs, qui entre en contradiction partielle ou totale avec celui que la majorité de nos médias relaie, lui refuser tout crédit relève d’appréciations ou de choix personnels à défaut de quête d’objectivité.

C’est pourquoi, s’intéresser à des sources divergentes maintient l’esprit en alerte et favorise la nuance et la réflexion.

La version originale de l’approche proposée ci-après a été publiée en anglais sur le site indiqué au bas de l’article dont voici la traduction en français:

http://lavoixdelalibye.com/2016/04/28/comment-le-discours...

 

* http://livestream.com/GvaPressClub/desinformation2016 

 

 

11/04/2016

"Le Temps" se démarque

premiere-visite-de-bachar-al-assad-a-l-etranger-depuis-2011_3271705_800x400.jpg?v=1

Tout arrive!

Voici que  Le Temps , anciennement appelé quotidien suisse de référence, publie deux articles faisant montre de sens critique face à la déferlante papers qui a suivi la reprise de Palmyre par l'armée syrienne.

Car à la grande réserve observée par nombre de nos médias sur la perle du désert arrachée aux djihadistes, a suivi le vacarme de Panama et de ses papiers dévoilés en feuilleton quotidien.

Il est donc important de relever que Le Temps publie des articles tels que ceux mentionnés ci-dessous.

Car par rapport à la Russie, citée dans le deuxième article indiqué en référence, on a connu ce journal dans de moins bonnes dispositions.

Encore une fois, libre à chacune et à chacun de suivre sa ligne éditoriale et ce d'autant qu'elle n'est pas financée par les deniers publics. 

Mais justement, que ce journal affiche des points de vue moins orientés que certaines de nos chaînes d'information publique est à signaler.

Tandis que la cruauté de certains groupes armés n'est plus à démontrer, s'obstiner à refuser de saluer l'effort consenti par la Russie pour les combattre est se rendre complice de crimes contre l'humanité.

https://www.letemps.ch/opinions/2016/04/08/panama-papers-...

http://www.letemps.ch/opinions/2016/04/10/vive-assad

 

 

04/04/2016

Où est le scandale?

Capture d’écran 2016-04-04 à 16.52.40.png

Nos medias aiment les révélations

Surtout, quand elles ont de quoi choquer qui a encore un reste sinon un zeste de morale.

Et si, de surcroît,  elles permettent de viser les présidents de deux pays qui viennent de remporter une victoire en arrachant Palmyre aux mains de monstres, lesdites révélations sont de première importance.

Au diable, femmes et enfants dont les ossements ont été retrouvés dans les charniers non loin du site libéré.

Depuis le temps que nos courageux journalistes investiguent, risquent leur place sinon leur peau pour nous dire "la vérité", les voici enfin consacrés!

Il ne s'agit pas, ici, de prétendre que tel ou tel serait blanc comme neige. Il s'agit juste de saisir le sens de ces attaques.

La Russie, pour ne pas la nommer, a l'immense outrecuidance de ne pas se plier au diktat états-uniens.

La Russie, comme on le sait, est gouvernée par un président dont autant de spécialistes nous apprennent chaque jour ou peu s'en faut, ce qu'il en est.

La Syrie, avec le soutien de la Russie, vient de retrouver sa perle du désert.

Mais c'en est trop, justement.

Alors puisque les révélations semblent être à l'ordre du jour, en voici à lire au bas de cet article:

http://fr.awdnews.com/politique/les-dirigeants-occidentau...

 

Sujet paru en page 11 de l'édition papier de La Tribune de Genève du 6 avril 2016 sous le titre: « Nos médias aiment les révélations » 

02/04/2016

Après Palmyre ...

2D818E13-D471-411D-9B13-6273F58E91D0_w900_r1_s.jpg

Ce besoin de prendre des gants pour évoquer, soit le président syrien, soit le président russe est assez récurrent chez les éditorialistes ou autres chroniqueurs qui se risquent à ne pas suivre la doxa ambiante.

Voici qu'on parle de Vladimir Poutine comme de quelqu'un de brutal.

Cette façon de présenter un chef d'Etat semble vouloir amender le fait d'en dire malgré tout du bien.

Ce genre d'énoncé révèle l'approche feutrée de journalistes qui, certes, ont envie de se distinguer de la pensée dominante.

Cependant, comme soucieux de ne pas trop s'engager à défendre un homme qui inspire autant de spécialistes, les voici qui naviguent entre le besoin d'exposer leur point de vue tout en affichant bien le cadre moral à l'aune duquel ils le situent.

Cela se conçoit et on ne va pas se plaindre d'entendre, ci-après, un éditorialiste s'exprimer dans ce sens.

La question reste, néanmoins, de savoir si la brutalité est vraiment toujours là où on voudrait la situer.

A écouter ci-après:

http://www.rts.ch/play/radio/six-heures-neuf-heures-le-sa...

 

01/04/2016

La Russie "menace", les Etats-Unis réagissent...

un-chinois-plaide-coupable-du-piratage-de-sous-traitants-de-l-armee-americaine_5570169.jpg

Aïe, voici que la Russie menacerait...

Il est vrai qu'à la suite des attentats qui ont frappé en France, en Belgique mais aussi dans tant d'autres pays du monde, un déploiement de brigade américaine s'impose.

A en croire L'Express, et BFMTV, les Etats-Unis auraient donc pris les mesures ad hoc:

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/face-a-la-menace-r...

http://www.bfmtv.com/international/europe-une-brigade-ame...

Ouf!

Nous voici enfin protégés des agressions russes.

Pour Palmyre, on oublie, les Russes n'y sont pour rien. 

Ni l'un des leurs qui y a sacrifié sa vie et permis la libération de ce joyau de la culture.

Honneur à lui qui a rejoint pour l'éternité Khaled al Assaad, mort décapité.

C'était en août 2015:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/08/19/khaled-al-assa...

 

16/03/2016

"L'un des meilleurs connaisseurs de la Russie"

1023406954.jpg

Ce 15 mars, notre chaîne publique suisse RTS a commenté le retrait partiel des forces armées russes.

Après un bref rappel des faits, Darius Rochebin a sollicité l'avis de l'un des meilleurs connaisseurs de la Russie.

L'homme interrogé par le présentateur vedette du téléjournal suisse est l'auteur d'un ouvrage formulé sous forme de question, Que veut Poutine?

Paru le 3 mars aux éditions du Seuil, l'ouvrage est ainsi présenté:

http://www.seuil.com/livre-9782021286663.htm

Nul doute que le regard porté par Jean Robert Jouanny soit idéal pour un Occident friand de publications qui apportent les réponses attendues.

Monsieur Jouanny est conseiller technique du cabinet de George Pau-Langevin, ministre des Outre-Mer:

http://www.outre-mer.gouv.fr/?-les-membres-du-cabinet-de-...

 

15/03/2016

Syrie, la décision de Vladimir Poutine commentée ici et là

895ab071a30f849dd7730d0264943.jpg

Pour faire plaisir à d'aucuns, voici un peu de cette propagande dont la Russie aurait le secret.

Dans l'article indiqué en lien ci-dessous, chacune et chacun aura tout loisir, ainsi, de découvrir comment diverses rédactions occidentales réagissent à l'annonce du retrait partiel des troupes russes de Syrie.

On sait tout le bien que nombre de perroquets occidentaux pensent de la Russie.

Il existe, néanmoins aussi quelques esprits plus subtils qui savent dépasser la condescendance sinon le mépris affiché pour le président russe et le pourcentage de citoyens qui lui est favorable.

A lire, ci-après:

https://fr.sputniknews.com/international/2016031510233803...

 

29/02/2016

La droite française et ses "propagandistes" dénoncée...

000_DV2167806_0.jpg

Voici que la droite française a trouvé son pourfendeur.

Hervé Mariton, oui, celui qui avait pris position en défaveur du mariage homosexuel et qui s'exprime en tant qu'ami de la Russie, de son peuple, de sa culture et de sa langue.

Le voici donc qui charge la Russie qui, en Syrie, se livrerait à un jeu totalement pervers.

http://www.lemonde.fr/international/article/2016/02/28/l-...

Il va de soi que Le Monde, journal russophile s'il en est, ne pouvait qu'accueillir une telle diatribe.

Candidat à la présidence de l'UMP avec Bruno Le Maire et Nicolas Sarkozy, Hervé Mariton, comme on le sait, avait échoué.

Qu'à cela ne tienne, le voici à nouveau en lice.

Il se présentera aux primaires à droite:

http://www.ledauphine.com/politique/2016/02/28/primaire-a...

 

23:58 Publié dans Air du temps, France, Information, Politique, Pouvoirs, Pratiques, Russie, Syrie | Tags : france, "droite", russie, syrie | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

13/01/2016

Syrie, terrorisme et résistance

417688_1.jpg?w=500&h=281

La Syrie, comparée à Stalingrad, telle est la vision d'Andre Vltchek.

Certes, son point de vue n'est pas celui qui domine nos médias. Quoi qu'on en pense, il vaut la peine d'être lu:

http://lesakerfrancophone.fr/la-syrie-est-le-stalingrad-d...

Dans un article paru en janvier 2014, ce journaliste d'investigation s'exprimait aussi sur l'islam et les pratiques terroristes de certains de ses courants les plus radicaux.

Qu'on partage ou non cette approche, elle offre un éclairage non dénué d'intérêt.

A lire, toutefois, la haine qui s'étale contre telle ou telle religion sinon toutes, il va de soi que la nuance n'accède plus à certains esprits échauffés.

L'aveuglement des uns comme celui des autres est des plus préjudiciables pour le monde entier.

Cependant, la naïveté n'est pas non plus à entretenir.

Dans ce sens, reconnaître la voracité et la cupidité dénuées de toute humanité de nombre de nos compatriotes occidentaux serait tout aussi judicieux.

C'est ainsi que, selon Andre Vltchek, prêts à tout pour arriver à leurs fins, ils n'hésitent pas à recourir aux services d'extrémismes religieux, laissant impuissants tout autre courant de pensée:

http://www.legrandsoir.info/terrorisme-musulman-a-qui-la-...

 

 

06/01/2016

Face à la guerre

le%20Krak%20des%20chevaliers%20en%20Syrie.jpg

Attisées de l'extérieur avec promesses de vie meilleure à la clé, ainsi se profilent le plus souvent ces guerres qualifiées, d'abord, de civiles avant d'être reconnues comme guerres tout court.

En Syrie comme en Ukraine, tout a commencé par une rébellion contre le pouvoir en place.

Stigmatiser un chef d'Etat et lui trouver tous les défauts possibles pour le renverser est un schéma connu.

Ce qui se passe en Syrie est envisagé par certains comme un conflit inextricable. En huit raisons, l'auteur de cet article explique pourquoi:

http://www.slate.fr/story/112223/impossible-solution-syri...

Même à considérer l'ensemble des paramètres qui entrent en ligne de compte dans le conflit syrien, refuser son issue revient à condamner l'humanité à sa face la plus noire.

Oser l'espoir, c'est refuser qu'elle ne s'y résume.

 

23:31 Publié dans Air du temps, Avaries, Etat islamique, Guerre, Humanité, Politique, Pouvoirs, Syrie, Ukraine | Tags : syrie, ukraine, guerre | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

26/12/2015

Guerre et foi

CXDxMdpWQAAur1M.jpg:large

 

Amnesty International rend des rapports dont on est en droit d'attendre qu'ils soient vérifiés conformes.

Or voici que l'un d'eux n'a pu être confirmé par l'ONU.

Il concerne les frappes menées par l'aviation russe en Syrie.

Amnesty International accuse la Russie d'avoir visé des civils et tué des innocents.

http://fr.sputniknews.com/international/20151223/10205157...

Pendant ce temps-là, en Syrie, on a fêté Noël.