ump

  • UMP, MAM balance

    Imprimer Pin it!

     

    Après la guerre de succession, place aux règlements de comptes.

    Que restera-t-il de l'UMP à ce rythme-là?

    Que François Hollande ait bénéficié d'un vote de rejet, voire de haine à l'égard de son prédecesseur ne l'a pas rendu meilleur que lui.

    En témoigne le taux de son impopularité qui bat un nouveau record en ce dixième mois de présidence. Il avait déjà été le plus fort qui soit après le premier mois, le voici maintenant au top des flops.

    C'est pourquoi, face à une telle plongée dans les sondages de Moi Président, on se demande comment l'UMP envisage encore son rôle dans l'opposition.

    Car de luttes intestines en coups de sang publics, le parti se divise plus qu'il ne rassemble.

    Certes, on a aussi pu penser cela du PS en son temps. Mais le parti a finalement réussi à s'unir autour de l'ancien candidat Hollande. Le résultat, la France le vit.

    L'avenir seul dira de l'UMP s'il en aura un.

    http://lelab.europe1.fr/t/michele-alliot-marie-accuse-l-entourage-d-alain-juppe-d-avoir-attise-la-polemique-sur-ses-vacances-en-tunisie-sur-les-reseaux-sociaux-7868

     

  • Droite française, en vrille?

    Imprimer Pin it!

    Le 19 avril 2011, je publiais cette note sur mon blog "Billets".

    http://billets.blog.tdg.ch/archive/2011/04/19/82aa4b8d9c5f4a6bec9f0ce06e4c09b0.html

    Le 12 septembre 2011, peu après les révélations de Robert Bourgi, je reprenais cette précédente note ici:

    Ils n’ont pas besoin de moi pour perdre, ils se débrouillent très bien, laissez-les faire, répondait Dominique de Villepin à Olivier Mazerolle le 17 avril dernier sur BFMTV, tandis que le journaliste lui demandait s’il n'avait pas conscience de pouvoir faire perdre son camp avec une possible candidature à la présidentielle de 2012.

    Mon camp, s‘interrogeait alors le Président de République Solidaire, non sans sourire ni se priver de faire remarquer qu’on le situait plutôt à gauche, avec le projet qu’il venait de présenter.

    Dominique de Villepin, toujours au micro d'Olivier Mazerolle, n'avait pas manqué non plus de rappeler qu’il y a plusieurs années déjà, dans une précédente interview, il avait prédit l'implosion de l'UMP.

    Que dire alors des efforts de Nicolas Sarkozy pour rassembler autour de sa candidature les composantes de la droite?

    Suite aux révélations de Robert Bourgi, elles risquent bien de partir en vrille, en miettes sinon en guerre.

    http://voix.blog.tdg.ch/archive/2011/09/12/ils-n-ont-pas-besoin-de-moi-pour-perdre.html

    Depuis lors, les accusations de Robert Bourgi ont été classées sans suite.

    Mais les suites de la guerre fratricide au sein de l'UMP?

    A priori, loin de l'affaire classée.

     

     


  • Juppé, gardien de quelle paix?

    Imprimer Pin it!

     

    Retour sur l'affaire qui secoue l'UMP avec historique et rappels anecdotiques 

    http://www.huffingtonpost.fr/2012/11/22/ultimatum--alain-juppe-propose-presider-instance-collegiale-reexaminer-resultats_n_2175225.html?ncid=edlinkusaolp00000003#169_cetait-il-y-a-un-mois-cetait-le-grand-amour

    Pour les aspects un peu moins évidents, Challenges en traite ici: 

     http://www.challenges.fr/economie/20121122.CHA3456/les-dessous-financiers-de-la-guerre-fillon-cope-a-l-ump.html

  • UMP, lutte finale ou fin de parti?

    Imprimer Pin it!

    Et si la situation que vit l'UMP était une leçon inédite de politique?

    Certes, il y a de quoi rire ou pleurer. Mais au-delà de l'émotion, pourquoi renoncer à de nouvelles perspectives?

    Seraient-elles toutes condamnées ou juste inconcevables?

    Alors que les rappels au maintien de l'union se scandent comme des refrains de part et d'autre des deux camps, ce 21 novembre au soir, François Fillon sur TF1 et  Jean-François Copé sur France 2 se sont exprimés.

    Le premier a dit ne plus revendiquer la présidence de l'UMP, le second s'est posé en rassembleur.

    Chacun joue sa partition.

    En même temps, d'autres mélodies se fredonnent en sous-sol.

    Cette cacophonie, l'imagination au pouvoir ne saurait-elle la remettre au diapason?

     

  • France, l'ombre des Lumières

    Imprimer Pin it!

     

    En ce 19 novembre 2012, après Standard and Poor's, c'est Moddy's  qui rétrograde la France de
    ses 3 AAA..
    Pendant ce temps-là, l'UMP trouve son président.
    Jean-François COPE est élu avec 98 voix d'avance sur François FILLON.
    Pour rappel,  102 voix séparaient Ségolène Royal de Martine Aubry en 2008.
    Et pour le reste, le sénateur Patrice Gélard qui a présidé la Comission de contrôle des opérations 
    électorales de l'UMP est un spécialiste de droit soviétique!

     

    ?size=x500&format=jpg

    http://md0.libe.com/api/libe/v2/paperpage/186585/?size=x500&format=jpg

  • Fillon-Copé, "démocratie"?

    Imprimer Pin it!

     

    La démocratie se porterait bien, selon Rachida Dati. 

    Luc Châtel confirme.

    Présents tous les deux sur le plateau de BFMTV ce dimanche 18 novembre au soir pour commenter le déroulement de l'élection à la présidence de l'UMP, sur ce point-là au moins se rejoignent-ils alors que l'une soutient Copé et l'autre, Fillon.

    Soit.

    Cependant, on s'accuse! De fraudes aux procurations et de bourrage d'urnes.

    De part et d'autre des camps de François Fillon et de Jean-François Copé, les bulletins excèdent le nombre d'inscrits sur les listes. Des deux côtés on a donc saisi la Commision de Contrôle des Opérations électorales pour irrégularités.

    Au rappel de l'élection à la Présidence du PS et des soupçons de tricherie qui l'avaient affectée, Rachida Dati rétorque qu'aucune comparaison n'est possible entre ce qui s'est passé autrefois entre Ségolène Royal et Martine Aubry. A l'UMP, précise-t-elle, on a placé des huissiers là où des demandes se sont exprimées.

    A la même question, toutefois, Luc Châtel est plus réservé. Il dit que s'il y avait problème de décompte de voix, on procèderait dans ce cas peut-être comme au PS en son temps.

    Mais voici qu'à 23 heures 30, Jean-François Copé se déclare vainqueur de l'élection avec 1000 voix d'avance.

    Et qu'à 23 heure 50, François Fillon déclare avoir gagné l'élection avec 224 voix d'avance.

    Pendant ce temps-là, des deux côtés de l'UMP, on se félicite de ce bel exercice de démocratie.

     

     

  • Présidentielles françaises 2012: résultats pour la Suisse

    Imprimer Pin it!

    Résultats reçus par courriel de la part de Claudine Schmid, candidate UMP aux législatives en Suisse

     

     

    Résultats pour la Suisse

    Ville

    Inscrits

    exprimés

    Nicolas Sarkozy

    %

    François Hollande

    %

    Bâle

    2707

    1233

    756

    61.32

    477

    38.68

    Berne

    4013

    1375

    732

    53.24

    643

    46,76

    Saint Gall

    740

    279

    175

    62.72

    104

    37.28

    Lucerne

    1318

    591

    431

    72.93

    160

    27.07

    Lugano

    1016

    437

    265

    60.64

    172

    39.36

    Zurich

    7668

    3629

    2296

    63,27

    1333

    36,73

    Delémont

    924

    454

    267

    58.81

    187

    41.19

    Fribourg

    3055

    1573

    915

    58.17

    658

    41.83

    Bulle

    2190

    1072

    720

    67.16

    352

    32.84

    Genève

    32149

    16874

    10407

    61.67

    6467

    38.33

    La Chaux de Fonds

    2375

    1042

    612

    58.71

    430

    41.29

    Lausanne

    9236

    4976

    2614

    52.53

    2362

    47.47

    Morges

    6983

    3506

    2167

    61.80

    1339

    38.20

    Epalinges

    4024

    2161

    1449

    67.05

    712

    32.95

    Montreux

    6818

    3139

    2089

    66.54

    1050

    33.46

    Neuchatel

    4735

    2354

    1343

    57.05

    1011

    42.95

    Nyon

    6688

    3670

    2651

    72.23

    1019

    27.77

    Porrentruy

    1002

    422

    290

    68.72

    132

    31.28

    Sion

    5434

    2476

    1806

    72.94

    670

    27.06

    Yverdon

    3996

    1710

    1018

    59.53

    692

    40.47

    Suisse

    107071

    52973

    32995

    62.29

    19978

    37.71



     

  • Election sans contenu

    Imprimer Pin it!


    Cette présidentielle française qui se profile est sans contenu.

    Dominique de Villepin avait un projet, il n'a pas été entendu. Pourquoi?

    Tout a été écrit et son contraire.

    Le résultat est désormais là.

    Il ne reste plus que les calculs de probabilité pour échapper au pire sans même viser le meilleur.

    Pas de quoi enthousiasmer les foules.

  • Bayrou après Sarkozy et Hollande

    Imprimer Pin it!

     

    Et voici le 3e! Dans l'ordre prévu par les sondages ou non, son message personnel arrive après celui de ses deux rivaux.

    A noter, l'absence de logo de campagne.

     

    Message aux Français hors de France

     

    Chère Madame,
    Cher Monsieur,

    Français établis pour toujours hors de nos frontières, expatriés temporaires ou binationaux, vous êtes tous pour moi Français à part entière.  Votre regard sur la France est probablement parmi les plus avertis et les plus objectifs qui soient. Mieux que quiconque, vous voyez les forces et les faiblesses de notre pays, confronté à des mutations profondes de sa société et à une concurrence économique acharnée.

    Notre pays va mal : la dette écrasante qui plombe nos finances publiques, l'effondrement de notre production, l'affaiblissement de l'école, la corruption insidieuse des pouvoirs ont entrainé une profonde démoralisation de nos concitoyens, une crise comme nous n'en avons pas connu depuis les débuts de la cinquième République.

    Pour autant, le redressement est possible. Notre pays a des atouts précieux : sa démographie, son excellence scientifique, sa créativité, l'énergie de sa jeunesse et de sa diversité, son rayonnement à travers le monde...

    Produire pour retrouver le chemin de l'emploi, instruire pour redevenir la meilleure éducation au monde, construire une démocratie digne de ce nom, ce sont les grandes orientations que je propose à nos concitoyens, et que je vous propose que nous portions ensemble. Ce projet porte un nom : la France solidaire. Une France solidaire sur son territoire, mais aussi sur tous les continents du monde, avec chacun de ses ressortissants.

    Votre présence en Europe et partout à travers le monde est une chance pour la France. Vous y faites vivre notamment notre culture et notre langue à laquelle vous connaissez mon profond attachement. Mais je n'ignore pas non plus les difficultés qui se posent encore trop souvent à vous, pour la scolarisation de vos enfants, pour la reconnaissance de votre nationalité ou pour le plein accès à la solidarité nationale en cas de besoin.

    Votre expérience et votre vision depuis l'étranger sont précieuses.

    Je serais heureux de recueillir vos avis et analyses. Vous pouvez me les transmettre à :
    francaisdeletranger@bayrou.fr

    Si vous partagez mon projet de rassemblement pour notre pays, vous pouvez aussi vous associer à ma démarche en cliquant sur le lien suivant : http://www.bayrou.fr/volontaires

    Par ailleurs, je me permettrai de m'adresser de nouveau à vous dans les jours qui viennent, pour évoquer les questions spécifiques liées à votre condition de Français établis hors de France.

    Dans cette attente, je vous prie de croire à l'assurance de mes sentiments les plus cordiaux.

    François Bayrou

     

  • Droite française, en vrille?

    Imprimer Pin it!

     

    "Ils n’ont pas besoin de moi pour perdre, ils se débrouillent très bien, laissez-les faire", répondait Dominique de Villepin à Olivier Mazerolle le 17 avril dernier sur BFMTV, tandis que le journaliste lui demandait s’il n'avait pas conscience de pouvoir faire perdre son camp avec une possible candidature à la présidentielle de 2012.

    "Mon camp", s‘interrogeait alors le Président de République Solidaire, non sans sourire ni se priver de faire remarquer qu’on le situait plutôt à gauche, avec le projet qu’il venait de présenter.

    Dominique de Villepin, toujours au micro d'Olivier Mazerolle, n'avait pas manqué non plus de rappeler qu’il y a plusieurs années déjà, dans une précédente interview, il avait prédit l'implosion de l'UMP.

    Que dire alors des efforts de Nicolas Sarkozy pour rassembler autour de sa candidature les composantes de la droite?

    Suite aux révélations de Robert Bourgi, elles risquent bien de partir en vrille, en miettes sinon en guerre.