washington

  • "J'accuse"

    Imprimer Pin it!

    Ukraine-la-Russie-privee-de-G.8_article_main.jpg

    A suivre l'actualité liée à l'Ukraine, sans surprise, la Russie est dans le viseur de la plupart des grands medias occidentaux.

    Et si d'aventure on se risque à remettre en cause certaines de leurs informations, voici qu'on verse dans la propagande, celle-ci ne pouvant et ne sachant bien sûr être que le fait de la Russie.

    Pourtant, à observer les réactions qui suivent émissions ou  articles consacrés à la crise ukrainienne, force est de constater que nombre de commentaires n'abondent pas dans le sens voulu par les relais de la doxa états-unienne et de son inféodée Union Européenne.

    Qui a raison, qui a tort n'est pas la seule question à se poser ici. Une autre mériterait autant d'intérêt sinon plus encore, celle de comprendre comment ces détracteurs avérés de la Russie de Poutine peuvent à ce point se barder de certitudes accusatrices.

    Qui ose prétendre que Washington et Bruxelles mènent une politique angélique, pétrie de bonnes intentions?

    Qui peut avancer que le sang ne tacherait aucune des mains de leurs dirigeants?

    Il faut être bien naïf ou de la plus mauvaise foi pour estimer le mal ne résider que d'un côté.

    Car si pour certains, la Russie doit être noircie, tous ne sont pas de cet avis et pensent qu'au contraire, il est impératif qu'on reste à son écoute.

    A défaut, le pire est à redouter.